Actualité
Il y a 1 mois
Une marche pour défendre la démarche scientifique

Une « marche pour la science » est organisée samedi à Washington aux États-Unis. Des milliers de scientifiques vont défiler près de la Maison Blanche pour défendre le rôle clé de la science dans l'élaboration des politiques publique...

Quotidien du médecin
Découvrez plus sur le même flux
Actualité
Actualité
Il y a 7 heures
Interview d'expert - Courts séjours Korian
Quotidien du médecin
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 40 minutes
Amazon medecine
Le rein a bon dos
André Giordan

Acheter neuf : EUR 17,00
10 neuf & d'occasion à partir de EUR 16,66

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
En Guadeloupe, bilan mitigé de la gestion de l’épidémie de Zika
Il y a 1 heures
Santé : Toute l\'actualité sur Le Monde.fr.

Le virus transmis par des moustiques a touché plus de 30 000 personnes en 2016, dont 700 femmes enceintes, selon l’agence régionale de santé.

E-santé
Il y a 3 heures
Pewinternet

Lee Rainie, director of Internet, Science and Technology Research at the Pew Research Center, spoke on May 10, 2017 to the American Bar Association’s Section of Science and Technology Law about the rise of the Internet of Things and its implications for privacy and cybersecurity. The velocity of change today is remarkable and increasingly challenging to navigate. Rainie discussed Pew Research Center’s reports about “Digital Life in 2025” and “The Internet of Things Will Thrive by 2025,” which present the views of hundreds of “technology builders and analysts” on the future of the internet. He also highlighted the implications of the Center’s reports on “Americans and Cybersecurity” and “What the Public Knows about Cybersecurity.”

E-santé
Il y a 3 heures
Pewinternet

Lee Rainie, director of internet, science and technology research at Pew Research Center, presented the Center’s findings about public practices and knowledge related to cybersecurity to the advisory board of the National Cybersecurity Alliance on May 5, 2017. He discussed the wide variance in what the public knows about key cybersecurity issues and concepts and people’s habits when it comes to handling the pas[...]

Actualité
Accord d'entreprise : le Conseil d'État rend une décision favorable pour la CFE-CGC, syndicat catégoriel
Il y a 3 heures
SNPI

Dans une décision concernant la société Dim, le Conseil d'État stipule que la CFE-CGC, syndicat catégoriel, peut valablement signer un accord majoritaire fixant les modalités d'un plan de sauvegarde pour l'emploi (PSE) s'appliquant aux seuls salariés non-cadres.

La CFE-CGC est la seule à défendre les intérêts d'une catégorie professionnelle spécifique, l'encadrement. Ouverte depuis longtemps déjà aux professionnels de santé, aux agents de maîtrise et aux techniciens, elle accueille depuis 1998 tous les "professionnels de l'entreprise".

La décision rendue le 5 mai dernier par le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative française, va dans le bon sens pour la CFE-CGC qui dénonce depuis des années toute forme de distorsion de concurrence entre les organisations syndicales, militant inlassablement pour que le syndicat de l'encadrement puisse signer des accords quand il remplit tous les critères légaux.

Une décision significative…

Saisi par la fédération des services CFDT qui contestait la validité de l'accord collectif signé en mai 2014 par la CFE-CGC et la CFTC (majoritaires dans l'entreprise à hauteur respective de 36,8 % et 17,1 %) fixant le contenu du plan de sauvegarde de la société Dim (textile et lingerie), arguant du fait que la CFE-CGC, syndicat de l'encadrement, "ne pouvait signer un accord ayant exclusivement vocation à s'appliquer à des non-cadres", le Conseil d'État a rejeté le pourvoi.

Les hauts magistrats confèrent ainsi à la CFE-CGC la possibilité de signer valablement un accord collectif majoritaire "ayant exclusivement vocation à s'appliquer à des non-cadres", quand bien même "l'opération de restructuration à l'origine du PSE ne concernerait que certains établissements ou n'entraînerait de licenciements qu'au sein de certaines catégories professionnelles".

La condition de majorité de 50 % exigée pour un tel accord, précise de manière limpide le Conseil d'État, "doit s'appréc[...]

Actualité
Il y a 4 heures
Réseau CHU
13 Centres de référence (3 centres coordonnateurs et 10 centres constitutifs) et 67 Centres de compétence labellisés à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille (AP-HM). L'institution phocéeenne obtient une belle reconnaissance nationale à l’issue de la première vague de labellisation par la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soins). Ces résultats confirment l’excellence des équipes marseillaises et leur dynamique hospitalo-universitaire. Les patients porteurs de maladies rares et leurs proches savent désormais les recours et l'expertise qu'ils trouveront auprès des spécialistes de l'AP-HM (en lien la liste des 80 centres labellisés)
Pour anticiper l’une des priorités du 3ème plan national maladies rares, une nouvelle procédure de labellisation des Centres de Référence Maladies Rares (CRCM) a été lancée par la DGOS (Direction Générale de l’Offre de soins) en octobre 2016. L’AP-HM déjà coordonnatrice de deux filières nationales de maladies rares (FILNEMUS et G2M), a présenté de nombreux dossiers, à la fois pour renouveler le label de ses 6 centres de référence et 39 centres de compétence mais aussi pour faire reconnaître de nouvelles expertises. Les équipes de l’AP-HM ont aujourd’hui obtenu la labellisation de 80 Centres Maladies Rares. 7 Centres restent en attente d’une deuxième vague de labellisation dont les résultats seront connus fin juin.
Les Centres de référence et de compétence assurent un rôle d’expertise pour une maladie ou un groupe de maladies rares, grâce à des compétences spécifiques et reconnues dans ce domaine. Ils exercent également un rôle de recours, qui leur permet d’exercer une attraction (interrégionale, nationale ou internationale) au-delà de leurs sites d’implantation.
Ils ont pour missions de :
• faciliter le diagnostic et définir une stratégie de prise en charge thérapeutique, psychologique et d’accompagnement social
• définir et diffuser des protocoles de prise [...]