Actualité
Une protéine impliquée dans la perte de poids ?
Il y a 5 mois
Une protéine impliquée dans la perte de poids ?

L’obésité est une problématique actuelle à laquelle le monde entier fait face. Il est alors indispensable d’attirer l’attention, et plus particulièrement celle des jeunes sur la prévention contre les risques liés à la surcharge pondérale ainsi que de développer des moyens thérapeutiques permettant de limiter la gravité des conséquences associées. Une étude aurait-elle trouvé une protéine capable d’aider à la perte de poids ?

Obésité et génétique

Des constats, pour le moins inquiétants, sont relatifs à l’augmentation de la prévalence (nombre d’individus atteints par une pathologie donnée) de l’obésité chez les enfants et les adolescents. Ces derniers font alors face à deux problématiques majeures dans leur quotidien : l’intégration sociale et les risques sanitaires associés à l’obésité.

L’obésité est une pathologie multifactorielle. Largement considérée comme étant la conséquence d’une alimentation malsaine, d’une sédentarité et d’un mode de vie mal adapté, la génétique n’est cependant pas totalement hors de cause.

Il s’avère en effet que des gènes pourraient jouer un rôle à la fois en termes de prédispositions génétiques (soit une configuration dans les gènes qui rend l’organisme plus vulnérable au risque d’obésité) ou encore sur la résistance de l’organisme à perdre l’excès de poids.

Dans le cadre d’un surplus de masse graisseuse, celle-ci peut alors se répartir au sein de différents tissus et organes de l’organisme et ainsi provoquer un stockage de lipides à des endroits inappropriés : foie, cœur, muscles, reins, etc. Ce stockage anormal peut alors conduire à des dysfonctionnements au niveau de ces organes et entraîner alors des pathologies aux conséquences variables.

A savoir ! Les lipides sont des composants fondamentaux, présents dans chaque organisme, qui constituent les graisses.

Il a été démontré qu’une douzaine de gènes pouvait être à l’origine du développement de l’obésité. A contrario, d’autres facteurs génétiques ont également été mis en avant dans la régulation de la balance énergétique et lipidique. Parmi ces facteurs de régulation, on recense notamment : la périlipine.

La perte de poids favorisée par une protéine ?

La périlipine est une protéine découverte, il y a près de 20 ans, qui est présente dans nos adipocytes (cellules graisseuses). Des études scientifiques ont mis en avant la présence de cinq séquences génétiques codantes pour cette protéine.

Des cherc[...]

Obesité
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 1 heures
Quotidien du médecin

Un anticorps dirigé contre le virus de la dengue s'est révélé également efficace pour protéger adultes et fœtus contre l'infection par le virus Zika, selon les résultats de travaux menés chez la souris, publiés dans

Actualité
Il y a 4 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

SCIENCES - Des chercheurs français ont testé une technique prometteuse de stimulation nerveuse...


Actualité
Il y a 5 heures
sante-medecine-RFI

Ce mardi 26 septembre, c’est la journée mondiale de la contraception. En France, la pilule reste le moyen contraceptif le plus utilisé par les femmes, mais depuis quelques années, elles y ont de moins en moins recours, au profit d’autres méthode[...]

Actualité
Il y a 5 heures
SNPI

Avec la réforme du code du travail, votre rémunération pourrait baisser car les primes de nuit, d'ancienneté ou le 13e mois seront désormais du ressort des directions.

Les ordonnances définissent trois blocs de négociation collective.

Le premier concerne les thèmes que les branches conservent. On y trouve notamment les salaires minima, les classifications, la mutuelle/prévoyance, l'égalité hommes-femmes, la période d'essai. Ainsi que les conditions de renouvellement des CDD et leur durée globale, et les conditions de recours au contrat de chantier dans leur secteur.

Cela ne veut pas dire qu'il ne peut y avoir d'accord d'entreprise sur le sujet. Mais, pour pouvoir s'appliquer, il faut qu'il offre des garanties "au moins équivalentes" (terme peu clair aux yeux des juristes, qui redoutent déjà des contentieux).

Deuxième bloc, celui qui concerne les sujets qui reviennent à l'entreprise sauf si les branches décident expressément de garder la main dessus. C'est le cas de la prévention de la pénibilité, de l'emploi des travailleurs handicapés, des primes pour travaux dangereux ou insalubres. Si la branche verrouille ces sujets, un accord d'entreprise ne peut se déployer que s'il prévoit des "garanties au moins équivalent[...]

Actualité
Il y a 5 heures
SNPI

Avec la réforme du code du travail, votre rémunération pourrait baisser car les primes de nuit, d'ancienneté ou le 13e mois seront désormais du ressort des directions.

Les ordonnances définissent trois blocs de négociation collective.

Le premier concerne les thèmes que les branches conservent. On y trouve notamment les salaires minima, les classifications, la mutuelle/prévoyance, l'égalité hommes-femmes, la période d'essai. Ainsi que les conditions de renouvellement des CDD et leur durée globale, et les conditions de recours au contrat de chantier dans leur secteur.

Cela ne veut pas dire qu'il ne peut y avoir d'accord d'entreprise sur le sujet. Mais, pour pouvoir s'appliquer, il faut qu'il offre des garanties "au moins équivalentes" (terme peu clair aux yeux des juristes, qui redoutent déjà des contentieux).

Deuxième bloc, celui qui concerne les sujets qui reviennent à l'entreprise sauf si les branches décident expressément de garder la main dessus. C'est le cas de la prévention de la pénibilité, de l'emploi des travailleurs handicapés, des primes pour travaux dangereux ou insalubres. Si la branche verrouille ces sujets, un accord d'entreprise ne peut se déployer que s'il prévoit des "garanties au moins équivalent[...]

Actualité
Il y a 6 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Des chercheurs lyonnais ont stimulé pendant un mois le nerf vague d'un patient souffrant d'une grave lésion cérébrale.