Blog
Il y a 3 mois
25 % des méta-analyses sont faites sur les données individuelles des patients !!!

C’est un énorme travail pour une revue systématique publiée par des chercheurs de Liverpool dans Thebmj en mars 2017 avec le titre ‘Exploring changes over time and characteristics associated with data retrieval across individual participant data meta-analysis : systématic review’. Beaucoup de données, et des tableaux clairs et informatifs !

Cette revue systématique était destinée à savoir si les méta-analyses à partir des données des patients (IPD for Individual Participant Data) étaient plus fréquentes depuis que les diverses politiques de partage des données ont été incitées ! Décevant car seulement 25 % des méta-analyses sont faites sur des IPD !!

Voici une traduction des points majeurs de cet article :

Qu’est-ce qui était connu sur ce sujet ?

  • Les méta-analyses IPD sont largement considérées comme l’étalon-or de la synthèse des données des essais cliniques ; mais des biais existent si seulement une partie des données sont disponibles pour les analyses, et que les IPD ne sont pas représentatives d’une population de patients.
  • Les méta-analyses IPD sont souvent mal présentées en ce qui concerne les proportions d’IPD identifiées, et les raisons pour lesquelles des données n’ont pas été disponibles.
  • Depuis quelques années, il y a un changement d’attitudes et une prise de conscience sur les partages de données

Qu’est-ce que cette étude apporte ?

  • La revue systématique de 760 méta-analyses IPD publiées entre 1987 et 2015 a montré qu’environ 25 % avaient obtenu 100 ù des IPD recherchées, et que la moitié avaient eu moins de 80 % des IPD recherchées.
  • Malgré les directives pour améliorer l’accès aux données de la recherche clinique, la disponibilité des IPD parmi les 760 méta-analyse[...]
Rédaction médicale et scientifique
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 12 minutes
ScienceDirect

Publication date: Available online 22 July 2017
Source:Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Author(s): B. Khatibi, A. Bambe, C. Chantalat, M. Resche-Rigon, A. Sanna, C. Fac, M. Bagot, F. Guibal


Actualité
Il y a 2 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

SANTE - Le président américain veut réduire les fonds investis par son pays alors qu'ils représentent les deux tiers des financements gouvernementaux internationaux...


Actualité
Il y a 2 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

SANTE - Le président américain veut réduire les fonds investis par son pays alors qu'ils représentent les deux tiers des financements gouvernementaux internationaux...


Actualité
Il y a 3 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Paris, capitale de la lutte contre le sida... La conférence internationale de recherche contre la maladie s'est ouverte, aujourd'hui, au Palais des Congrès. Elle réunit, jusqu'à mercredi, les grands noms de la recherche mondiale.


Actualité
Il y a 3 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Paris, capitale de la lutte contre le sida... La conférence internationale de recherche contre la maladie s'est ouverte, aujourd'hui, au Palais des Congrès. Elle réunit, jusqu'à mercredi, les grands noms de la recherche mondiale.


Actualité
Il y a 3 heures
sante-medecine-RFI

Cette semaine, nous allons aborder une question grave: les mutilations génitales féminines dans le monde. C’est une pratique sociale qui entraîne un problème de santé publique, avec des conséquences sociales redoutables. Pour lutter contre l’excision en France, il importe de mieux connaître la population de femmes concernées et les pratiques dans les pays d’origine, africains principalement. Pour cela, deux chercheurs de l’Institut national des études démographiques, Armelle Andro et Marie Lesclingand, se sont attelées à cette tâche. Le résultat de ce travail est une publication dans la revue Population & Sociétés n° 543 – avril 2017. (Rediffusion du 23 avril 2017).