Blog
Il y a 1 mois
Newsletter de juin 2017 envoyée le 30 juin avec le titre "7 péchés mortels et 5 maladies affectent la science"
En juin 2017, 22 billets sur le blog de la rédaction médicale. En cliquant sur les liens, vous avez accès aux billets du blog.
Partage des données des essais cliniques obligatoire : difficile ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Après une longue concertation, l'ICMJE a publié une position majeure pour les articles soumis à des revues biomédicales ; voici les suggestions :
  • les manuscrits soumis à des revues devront contenir une déclaration sur le partage des données sources à partir du 1 juillet 2018 ;
  • les essais qui incluront des patients à partir du 1 janvier 2019 devront contenir un plan de partage des données lors de l'enregistrement du protocole.
Les 7 péchés mortels de la science
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un livre de Chris Chambers décrit les mauvaises pratiques en science avec des exemples essentiellement empruntés à sa discipline, la psychologie. C'est généralisable, et j'ai prévu un billet par chapitre. Il y a 8 chapitres : les 7 péchés et le rachat !
Intégrité scientifique... le congrès mondial d'Amsterdam
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
  • Une grande séance sur la (mauvaise) reproductibilité de la science : les exemples du groupe Nature et de BMC, les recommandations TOP (Transparency and Openess Promotion), les modèles Registered Reports ;
  • Attention au partage des données : des scientifiques mal intentionnés peuvent prendre des données en libre accès et les utiliser pour des propagandes diverses ; excellente conférence avec des conseils de prudence.
  • Les journalistes couvrent de façon préférentielle les résultats initiaux, bien qu'ils soient souvent contredits par des méta-analyses ; ils informent rarement le public quand les résultats initiaux sont contredits.
Les preprints décollent en biomédecine
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
  • Des pratiques anciennes et bien admises dans d'autres disciplines (physique par exemple) arrivent en biomédecine : les preprints avec BioRxiv... Urgent de comprendre le phénomène..
  • Pour J Beall, l'avenir de la publication, ce sont les 'preprints' et les 'overlay journals', soit les revues qui vont chercher les preprints... J Beall a été fermé sa liste des revues prédatrices car il a été menacé, notamment pas des collègues !
Peer-review, bonnes pratiques
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
News diverses
~~~~~~~~~~
Rédaction médicale et scientifique
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Presse médicale
Il y a 3 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 August 2017
Source:Le Praticien en Anesthésie Réanimation
Author(s): Karim Bouattour, Nicolas Boquillon, Audrey Stalla-bourdillon, Sonia Levenet, Agnès Lecinq, Mickael Soued, Frédéric J. Mercier
En raison d’une mortalité maternelle importante et malgré des progrès thérapeutiques manifestes, l’hypertension pulmonaire (HTP) reste une contre-indication formelle à la grossesse. Des stratégies de prévention de la grossesse incluant la prise d’une contraception adéquate doivent être proposées à toute patiente porteuse d’une HTP. Toute grossesse impose une prise en charge dans un centre de référence de l’HTP. Une interruption thérapeutique de grossesse doit être systématiquement proposée et pratiquée le plus tôt possible. Si la grossesse est poursuivie, un suivi multidisciplinaire régulier est nécessaire afin d’adapter le traitement de fond, dépister les complications respiratoires, hémodynamiques et obstétricales. L’accouchement par voie basse ou par césarienne requiert la présence d’une équipe dédiée et doit être programmé. La césarienne, réalisée entre 34 et 36 semaines d’aménorrhée, reste le mode d’accouchement préférentiel car elle permet de s’affranchir des contraintes hémodynamiques liées à la douleur pendant le travail et aux efforts expulsifs. L’accouchement par voie basse est néanmoins possible sous certaines conditions de monitorage et de surveillance et permet de diminuer le risque de saignement, d’infection et de maladie veineuse thromboembolique par rapport à la césarienne. L’anesthésie locorégionale est à privilégier, indépendamment de la voie d’accouchement, car l’anesthésie générale est probablement associée à une surmortalité. Une surveillance étroite, en unité de soins continu ou en réanimation, est nécessaire durant plusieurs jours en post-partum du fait du risque de décompensation.Because of high maternal mortality,[...]

Presse médicale
Il y a 3 heures
ScienceDirect

Publication date: Available online 19 August 2017
Source:Le Praticien en Anesthésie Réanimation
Author(s): Karim Bouattour, Nicolas Boquillon, Audrey Stalla-bourdillon, Sonia Levenet, Agnès Lecinq, Mickael Soued, Frédéric J. Mercier
En raison d’une mortalité maternelle importante et malgré des progrès thérapeutiques manifestes, l’hypertension pulmonaire (HTP) reste une contre-indication formelle à la grossesse. Des stratégies de prévention de la grossesse incluant la prise d’une contraception adéquate doivent être proposées à toute patiente porteuse d’une HTP. Toute grossesse impose une prise en charge dans un centre de référence de l’HTP. Une interruption thérapeutique de grossesse doit être systématiquement proposée et pratiquée le plus tôt possible. Si la grossesse est poursuivie, un suivi multidisciplinaire régulier est nécessaire afin d’adapter le traitement de fond, dépister les complications respiratoires, hémodynamiques et obstétricales. L’accouchement par voie basse ou par césarienne requiert la présence d’une équipe dédiée et doit être programmé. La césarienne, réalisée entre 34 et 36 semaines d’aménorrhée, reste le mode d’accouchement préférentiel car elle permet de s’affranchir des contraintes hémodynamiques liées à la douleur pendant le travail et aux efforts expulsifs. L’accouchement par voie basse est néanmoins possible sous certaines conditions de monitorage et de surveillance et permet de diminuer le risque de saignement, d’infection et de maladie veineuse thromboembolique par rapport à la césarienne. L’anesthésie locorégionale est à privilégier, indépendamment de la voie d’accouchement, car l’anesthésie générale est probablement associée à une surmortalité. Une surveillance étroite, en unité de soins continu ou en réanimation, est nécessaire durant plusieurs jours en post-partum du fait du risque de décompensation.Because of high maternal mortality,[...]

Actualité
Il y a 3 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

L'Eye-Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) est une technique surprenante importée des États-Unis qui propose de guérir certains traumatismes par le simple mouvement des yeux. 1 400 thérapeutes la pratiquent en France.


Actualité
Il y a 7 heures
UNAIBODE

Embarquez les 15, 16 et 17 mai 2018 pour une croisière, le long de la Seine, à la découverte de la profession d'IBODE. De multiples escales jalonneront notre traversée afin d'explorer la richesse et la diversité de notre spécialité. Les membres de l'équipage AIFIBODE vous souhaitent la bienv[...]

Actualité
Il y a 7 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Ingrid Kragl, directrice de l'information de l'ONG Foodwatch, a exprimé, samedi sur franceinfo, son inquiétude à la suite du retrait de produits du marché contenant des œufs contaminés au fipronil.


Actualité
Il y a 7 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Ingrid Kragl, directrice de l'information de l'ONG Foodwatch, a exprimé, samedi sur franceinfo, son inquiétude à la suite du retrait de produits du marché contenant des œufs contaminés au fipronil.