E-santé
Il y a 3 mois
Pfizer lance un site d’aide au sevrage tabagique

Pour accompagner les fumeurs dans l’arrêt du tabac, le laboratoire Pfizer lance le site web jarrete-la-cigarette.fr. Présentation. En France, le tabac reste la première cause de mortalité évitable avec…

Cet article Pfizer lance un site d’aide au sevrage tabagique est apparu en premier sur Buzz-esanté.

Buzz esante
Articles liés par le même flux
E-santé
Il y a 14 jours
Buzz esante

Le laboratoire MSD enrichi son offre digitale avec le lancement d’une nouvelle application mobile pour les patients atteints d’une hépatite C : C’Partner. Découverte. L’accès de tous les patients aux…

Cet article MSD lance l’application mobile C’Partner est apparu en premier sur Buzz-esanté.

Actualité
Il y a 14 jours
Quotidien du médecin

Lancée par le laboratoire Pileje, pionnier des probiotiques, « Ma santé passe par mes microbiotes » met en exergue les liens entre microbiotes et santé.

Actualité
Il y a 17 jours
Infirmiers

Florence Nightingale, née le 12 mai 1820 à Florence, morte le 13 août 1910 à Londres, est une infirmière britannique, pionnière des soins infirmiers modernes et de l'utilisation des statistiques dans le domaine de la santé. Alex Attewell en dresse le portrait au travers de différents articles. Celui-ci est consacré à l'éducation des militaires.

Source : commons.wikimedia.org - Florence Nigthingale dans un hôpital à Scutari.

Florence Nightingale usa de son influence pour demander que les soldats britanniques soient éduqués et les médecins militaires formés. En dépit des instructions très limitées qu’elle avait reçues avant de partir pour la Crimée, elle avait déploré au plus fort de la guerre le manque d’expérience pratique de nombreux jeunes chirurgiens et suggéré qu’on organise à leur intention, durant le conflit même, des cours de pathologie et d’autres matières connexes. En fait, un laboratoire de pathologie fonctionna brièvement à Scutari, sous son impulsion. L’enseignement médical pratique qu’elle appelait de ses vœux allait devenir l’un des quatre centres d’action de la Commission royale de la santé de l’armée britannique.

Florence Nightingale contribua à obtenir la création, en 1857, de la Commission royale, présidée par Sidney Herbert et composée en majorité de partisans de ses théories. Elle commença à rassembler des preuves de la mauvaise gestion des hôpitaux et à réunir des statistiques sur la mortalité (ce sont ces statistiques relatives à la campagne de Crimée qui lui valurent d’être la première femme élue membre de la Société royale de statistiques en 1860).

Florence Nightingale élabora des plans d’enseignement de la médecine militaire dans ses Notes on matters affecting the health, efficiency and hospital administration of the British army qui furent imprimées à titre privé, en 1858. La finalité de cette formation s’ancrait manifestement dans les enseignements du récent conflit : « ... quel que soit le volume des connaissances scientifiques que semble posséder l’étudiant lorsqu’il arrive à l’armée, elles ne sont guère révélatrices de ses compétences pratiques. Mais comme l’entrée dans l’armée lui donne immédiatement l’occasion d’appliquer son savoir et que des patients lui sont très vite confiés, il paraît nécessaire de prévoir une école où il puisse acquérir ces compétences entre le moment où il revêt l’uniforme et celui où il est incorporé dans un régiment (Nightingale, 1858, p. 43) ».

On peut juger de la force de ses propositions quand on sait qu’elles ont été appliquées par des médecins et des chirurgiens expérimentés, qui étaient des vétérans de la campagne de Crimée. La première école de médecine militaire du Royaume-Uni fut créée en 1860, à Fort Pitt (Chatham).

L’intérêt qu’elle portait à l’enseignement dans l’armée ne se limitait pas à la formation des médecins puisqu’elle réclamait aussi des moyens d’enseignement pour la troupe. Comme le montre un récent article (Calabria, 1994) sur cet aspect peu connu de son œuvre, elle était assez en avance sur son temps pour penser que le simple soldat n’était pas totalement inéducable. Comme beaucoup de ses contemporains, elle était consciente des effets débilitants qu’avaient sur l’armée la boisson et la prostitution, mais il était tout à fait exceptionnel de considérer que la condition du soldat n’était pas imputable à sa nature mais à l’environnement. Elle écrivait : « Je n’[...]

Actualité
Il y a 18 jours
CEPED

Discipline de la thèse : Sociologie

Axe de recherche au Ceped : Axe 3 - Éducation et Savoirs au Sud

Affectation géographique et adresse de laboratoire d'accueil :

  • Centre Population et Développement (Ceped)
  • 45 Rue des Saints pères
  • 75006 Paris, France
  • Courriel : nadine.verschelden chez gmail.com
  • Téléphone : +33 6 81 16 57 75

École doctorale : ED 180 Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés

Directeur de thèse : Jean-Baptiste Meyer

Titre de la thèse :

Actualité
Il y a 18 jours
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le labo de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), champion de la lutte anti-dopage, a été suspendu par l'Agence mondiale anti-dopage. Le robot du laboratoire a été contaminé par des prélèvements effectués sur des bodybuilders. Explications.


E-santé
Il y a 18 jours
Sante cool

Cet article Affaire Levothyrox est apparu en premier sur Santecool.

Mardi dernier, le lancement d’une action collective et conjointe des patients sous Levothyrox contre les laboratoires Merck a été déclenchée. Cette action unique en son genre menée par Maitre Lèguevaques et coordonnée par la plateforme MySARTcab a déjà fédéré plus de 1 500 patients en 7 jours. Portant haut et fort la parole des victimes, Maitre Lèguevaques réclamait dès lundi dernier, […]

Cet article Affaire Levothyrox est apparu en premier sur Santecool.