Presse médicale
Il y a 6 mois
Étude rétrospective concernant le crosslinking cornéen accéléré avec haute irradiance dans le cadre du traitement du kératocône

Publication date: Available online 18 March 2017
Source:Journal Français d'Ophtalmologie
Author(s): N. Moineau, L. Sauvan, J. Benichou, G. Ho Wang Yin, L. Hoffart
ObjectifsÉvaluer l’efficacité et la sûreté d’un protocole de crosslinking du collagène cornéen rapide dans le cadre de la prévention de l’évolution du kératocône.Matériel et méthodeÉtude rétrospective de mars 2013 à mars 2015 incluant des patients présentant un kératocône évolutif ayant bénéficié d’un crosslinking cornéen rapide. Les évaluations pré- et postopératoires (à 1, 3 et 6 mois) comprenaient : mesure de l’acuité visuelle de loin sans (AVSC) et avec correction, (AVC), biomicroscopie, topographie cornéenne d’élévation (kératométrie maximale et moyenne, pachymétrie minimale, densitométrie) et recueil des effets indésirables.RésultatsCent dix yeux de 84 patients ont été inclus. À m6, on observait une augmentation de l’acuité visuelle de loin corrigée (AVC) avec une amélioration modeste de l’ordre de 0,069±0,15 logMAR (p=0,009). L’acuité visuelle non corrigée était inchangée. La pachymétrie cornéenne minimale moyenne préopératoire était de 455μm et de 449μm a m6 (p0,001). Il n’existait aucune différence statistiquement significative concernant les variations de kératométries moyennes entre les données pré- et postopératoires (m1, m3 et m6). Il en était de même concernant les valeurs de kératométrie maximale en pré- et postopératoires (p>0,1). Nous rapportons un cas de kératite infectieuse postopératoire ainsi que l’induction d’une uvéite antérieure aiguë non granulomateuse chez des patients sans antécédents opthalmologiques particuliers.DiscussionNos résultats sont similaires à ceux rapportés dans la littérature avec les protocoles de crosslinking conventionnels.ConclusionsLe crosslinking cornéen rapide apparaît comme une alternative thérapeutique fiable et efficace dans le traitement du kératocone avec une durée de réalisation raccourcie.PurposeTo evaluate the safety and efficacy of accelerated corneal collagen crosslinking on stabilization of progressive keratoconus.Materials and methodsThis was a retrospective study from March 2013 to March 2015. Patients with progressive keratoconus who underwent accelerated corneal collagen crosslinking were included. Visual acuity with and without correction, biomicroscopy, corneal elevation topography (maximum and mean keratometry values, minimum pachymetry, densitometry) and side effects were recorded at baseline and at 1, 3 and 6 months (M).ResultsOne hundred and ten eyes of 84 patients were included. At month 6, we found an improvement in corrected distance visual acuity (CDVA) with a small improvment of 0.069±0.15 logMAR (P=0.009). Uncorrected distance visual acuity remained unchanged. The mean minimum corneal pachymetry was 455μm at baseline and 449μm at m6 (P0.001). There was no statistically significant difference between pre- and postoperative mean keratometry values (M1, M3, M6). We likewise found no difference in maximum keratometry between pre- and postoperative values at M1, M3 and M6 (P>0.1). With regard to safety, we report 1 case of postoperative infectious keratitis and 1 case of anterior non-granulomatous uveitis after treatment in patients without any known past ocular history.DiscussionThe results we found in this study after accelerated corneal crosslinking are similar to those with conventional crosslinking protocols published in the literature.ConclusionsHigh irradiance accelerated corneal collagen crosslinking appears to be a reliable and effective therapeutic alternative for progressive keratoconus, allowing for a more brief procedure.

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 16 minutes
APF ICM

Je m'appelle Thibault, j'ai 28 ans et je vis en fauteuil roulant car je suis infirme moteur cérébral à 80% et atteint d'un handicap orphelin suite à un accident lors de ma naissance. Je vis chez mes parents mais dans la journée, je travaille dans un ESAT sur poste informatique à Strasbourg.

J'ai plusieurs passions : j'aime la vie, je tire à l'arc et je suis cavalier de l'équipe de France de para-dressage. Je suis 10 fois champion de France et vice-champion 2014 de dressage et je monte des chevaux de haut niveau ( ceux de la Garde Républicaine et ceux du Cadre Noir). J'ai été le sujet de deux documentaires qui racontent mon aventure avec les chevaux : "ma plus belle histoire" (2010) et "le défi de Thibault" (2012). Source : http://thibaultstoc.wixsite.com/thibault-stoclin.

Page face book : Stoclin Thibault cavalier de l'équipe de France de para-dressage


2 extraits :

https://www.youtube.com/watch ?v=Ism1m-sk1eo

Le défi de Thibault - Equidia Life


EXTRAIT - Ma plus belle histoire - Equidia Life https://youtu.be/FWFZeUv7oXU


Actualité :

​- 18 au 30 août : Championnat d'Europe à Göteborg (Suède) ​
- 9 au 13 novembre : Championnat de[...]

Actualité
Il y a 17 minutes
Amazon medecine
Thyroide, les solutions naturelles
Philippe Veroli
(11)

Acheter neuf : EUR 9,90
11 neuf & d'occasion à partir de EUR 6,50

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 21 minutes
Observatoire des Inégalités

Un peu plus de la moitié des personnes pauvres a moins de 30 ans. Les plus de 60 ans sont moins touchés mais leur pauvreté est plus durable.

- Âges et générations / Revenus, niveau de vie, patrimoine, Ages et générations, Pauvreté, Newsletter : liste
Actualité
Il y a 21 minutes
Observatoire des Inégalités

La France compte 2,3 millions de personnes vivant avec moins de 672 euros par mois et 1,9 million de bénéficiaires de l'aide alimentaire. La grande pauvreté persiste en France.

- Revenus, patrimoine / Revenus, niveau de vie, patrimoine, Pauvreté, Newsletter : liste
Actualité
Il y a 32 minutes
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
Actualité
Il y a 34 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Afin de prévenir la propagation des punaises de lit qui sévissent au CHU de Nantes, les urgences ont été temporairement déplacées à l'extérieur sous des tentes.