Presse médicale
Il y a 3 mois
Facteurs de risque de kératites infectieuses chez les porteurs de lentilles de contact, une étude cas-témoins

Publication date: Available online 18 March 2017
Source:Journal Français d'Ophtalmologie
Author(s): P.H. Becmeur, F. Abry, T. Bourcier, N. Meyer, A. Sauer
IntroductionLes kératites infectieuses (KI) sous lentilles de contact (LdC), bien que rares, sont une préoccupation majeure des ophtalmologistes et représentent un coût important pour la société. Leur prévention par une meilleure information portant sur les facteurs de risque notamment en matière d’hygiène et de mode d’utilisation paraît nécessaire. Cette étude multicentrique avait pour objectif de mettre en évidence les facteurs de risque d’apparition de KI sous LdC.Matériel et méthodeUne étude multicentrique rétrospective, de type cas-témoins a été réalisée avec un groupe de patients atteints de KI sous LdC comparé à un groupe de porteurs témoins grâce à un questionnaire anonyme de 52 items portant sur les données suivantes : démographie, motif et caractéristiques du port, type de lentilles, solution de désinfection, adaptation, formation et information du patient, hygiène et entretien des lentilles et antécédents du patient. Une régression logistique univariée a été effectuée pour comparer ces 2 groupes.RésultatsL’étude a inclus 497 patients dans le groupe cas et 364 témoins. Les facteurs de risque avec les plus importants odds ratios de KI sous LdC étaient les suivants : le port nocturne continu (OR=2,96 [1,65–5,33], p0,001) ou intermittent (OR=6,37 [4,55–8,90], p0,001), l’adaptation par un opticien (OR=1,97 [1,38–2,83], p0,001), l’absence totale de consultation d’un ophtalmologiste (OR=6,56 [2–22], p0,01) ou l’absence d’apprentissage au maniement (OR=4,47 [2,27–8,77], p0,01), l’utilisation de produits de désinfection blancs (marques d’opticiens) (OR=5,55 [3,12–9,85], p0,001), le mélange de solutions (top off) (OR=4,68 [2,73–8,04], p0,001), l’absence de remplacement du boîtier (OR=3,95 [2,28–6,82], p0,01), la non-observance des règles d’hygiène et le tabagisme (OR=2,29 [1,67–3,14], p0,01). Les facteurs protecteurs de KI les plus importants étaient le sexe féminin (OR=0,49 [0,36–0,66], p0,01), l’hypermétropie (OR=0,28 [0,16–0,48], p=0,01), le port de lentilles rigides, l’adaptation par un ophtalmologiste, l’information orale et écrite et l’entretien quotidien du boîtier.ConclusionLa connaissance de ces facteurs impliquent d’agir à tous les niveaux, pour diminuer l’incidence des KI, du prescripteur au patient en passant par le type de LdC, le boîtier ou la solution d’entretien.PurposeCurrently, the most feared complication by ophthalmologists of contact lens (CL) wear is microbial keratitis (MK), even though its incidence remains low. It is also a significant financial burden for society. This study aimed to identify the risk factors for CL-related MK especially with regard to hygiene and pattern of use, in a large, prospective, multicenter, case-control study.MethodsA multicenter retrospective case-control study was designed. The CL-related MK subpopulation (case) was compared with healthy CL wearers (control) using a 52-item anonymous questionnaire designed to determine subject demographics, lens wear history, lens type and disinfection solution, fitting, patient education, hygiene and maintenance of contact lenses, and patient history. Univariate logistic regression analysis was performed to compare both groups.ResultsThe study included 497 cases and 364 controls. The risk factors associated with the greatest increased odds of CL-related MK were as follows: extended wear (OR=2.96 [1.65–5.33], P0.001), occasional overnight lens use (OR=6.37 [4,55–8.90], P0.001), fitting by an optician (OR=1.97 [1.38–2.83], P0.001), absence of ophthalmologic exam (OR=6.56 [2–22], P0.01) or no training in handling the contact lens (OR=4.47 [2.27–8.77], P0.01), use of optician's disinfection solution (OR=5.55 [3.12–9.85], P0.001), mixing solutions (“topping off”) (OR=4.68 [2.73–8.04], P0.001), no case replacement (OR=3.95 [2.28–6.82] P0.01), no compliance with hygiene rules and smoking (OR=2.29 [1.67–3.14], P0.01). The protective factors associated with the greatest reduction in OR were female gender (OR=0.49 [0.36–0.66], P0.01), hypermetropia (OR=0.28 [0.16–0.48], P=0.01), rigid contact lens wear, fitting by an ophthalmologist, written and verbal instruction, and daily case maintenance.ConclusionThe knowledge of these risks factors incentivizes action at all levels to reduce the incidence of MK, from the prescr[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Presse médicale
Presse médicale
Il y a 17 jours
Corneal dystrophies
ScienceDirect
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 29 minutes
Agence nationale de la recherche

L'ANR s'associe au Réseau transnational de Centres d’Excellence sur les Maladies Neurodégénératives (Network of Centres of Excellence in Neurodegeneration-CoEN) pour lancer un appel à projets (AAP) . Cet appel associe sept pays : l'Allemagne, le Canada, l’Espagne, la France, l’Irlande, l’Italie et le Royaume Uni. Son objectif est de promouvoir les collaborations transnationales entre les chercheurs membres des centres d’excellence identifiés dans les pays participant à cet appel. CoEN vise à financer des projets de recherche proposant des approches non conventionnelles et innovantes et des projets à haut risque scientifique dans le domaine des maladies neurodégénératives. Le périmètre de l’appel est large. Les projets pourront inclure des études destinées à éclairer la compréhension des mécanismes de la neurodégénération, ou à créer des avancées technologiques visant à améliorer le diagnostic ou le traitement des maladies neurodégénératives. Le rapprochement de différentes thématiques scientifiques telles que l'inflammation, les neurosciences sensorielles, la sante vasculaire et mentale est encouragée, de même que la collaboration avec des experts dans les domaines de la physique et de l’informatique, ainsi que des collaborateurs industriels si le projet le justifie. Les maladies neurodégénératives concernées par l’appel à projet sont : La maladie d’Alzheimer et autres démences, la maladie de Huntington, la mala[...]

Actualité
Il y a 42 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Et aussi : Bronzer sans Soleil... et naturellement grâce à une pilule ? ; Les gènes zombie se réveillent après la mort ; Greffe de tête : un chirurgien se rapproche de son but en reconnectant la moelle épinière de rats


Actualité
Il y a 48 minutes
APF ICM

Agenda :

Rééducation intensive fondements, évidences scientifiques et principes clés.

L'Institut Motricité Cérébrale a le plaisir de vous proposer une journée exceptionnelle à Paris en compagnie des auteurs et promoteurs de la recherche faite sur la rééducation intensive HABIT et HABIT-ILE, Dr Yannick Bleuyenheuft et Pr Andrew Gordon.

Mercredi 17 mai 2017 de 9h30 à 16h30

Au Centre Médico-Social Lecourbe - Fondation Saint-Jean de Dieu - 205 rue de Javel - 75015 Paris.

- Site éditeur : www.fondationparalysiecerebrale.org.

Actualité
Il y a 48 minutes
APF ICM

Agenda :

Rééducation intensive fondements, évidences scientifiques et principes clés.

L'Institut Motricité Cérébrale a le plaisir de vous proposer une journée exceptionnelle à Paris en compagnie des auteurs et promoteurs de la recherche faite sur la rééducation intensive HABIT et HABIT-ILE, Dr Yannick Bleuyenheuft et Pr Andrew Gordon.

Mercredi 17 mai 2017 de 9h30 à 16h30

Au Centre Médico-Social Lecourbe - Fondation Saint-Jean de Dieu - 205 rue de Javel - 75015 Paris.

- Site éditeur : www.fondationparalysiecerebrale.org.

Actualité
Il y a 48 minutes
APF ICM

Évaluation de la marche dans la paralysie cérébrale de l'enfant.

S. Dziria, , , A. Mrabetb, F.Z. Ben Salaha, I. Miria, C. Dziria

Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement

Volume 38, Issue 1, March 2017, Pages 34–38, pdf.

Page web

Revue : Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement

Site de l'éditeur : www.sciencedirect.com.

Actualité
Il y a 49 minutes
Inserm Evénements

La recherche de l’art #6