Presse médicale
Il y a 5 mois
Jouer son blues quand la dépression résiste… : évaluation de l’efficacité d’un programme de musicothérapie pour des personnes présentant un trouble dépressif et/ou bipolaire résistants

Publication date: Available online 20 April 2017
Source:Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique
Author(s): Laurie D’Abbadie de Nodrest, Jean-Luc Sudres, Laurent Schmitt, Antoine Yrondi
ObjectifIl n’existe aucune recherche étudiant simultanément les troubles dépressifs et/ou bipolaires résistants et l’impact de la musicothérapie (réceptive, active, créative) sur ces derniers. Les objectifs de cette étude exploratoire sont d’évaluer la capacité à être dans l’instant présent, les mécanismes de défense, la sévérité de la dépression, le niveau alexithymique, la distorsion corporelle, avant, après et bien après la participation à des ateliers de musicothérapie. Le vécu des ateliers est également pris en compte pendant les séances et après l’ensemble de celles-ci.Participants et méthodesQuarante hommes et femmes ont assisté aux ateliers, quinze ont pu être pris en compte. Hospitalisées dans le « Centre Expert Dépression résistante » du CHU de Purpan, ces personnes ont participé au programme musicothérapeutique, créé un CD, complété le Five Facets Mindfulness Questionnaire (FFMQ), le Defense Style Questionnaire (DSQ-40), le Beck Depression Inventory (BDI-II), le Bermond-Vorst Alexithymia Questionnaire (BVAQ), le Body Distortion Questionnaire (BDQ) et enfin, une échelle créée pour les besoins de l’étude mesurant le vécu par séance, ainsi que l’Échelle Clinique des Thérapies Médiatisées.RésultatsL’analyse statistique suggère des différences significatives entre le t0 (pré-test) et le t1 (post-test) en lien avec les données qualitatives.Discussion et conclusionDes améliorations sont repérées à tous les niveaux observés (pleine conscience, défenses, degré de dépression, émotions, distorsion corporelle). L’impact positif des ateliers reste néanmoins à confirmer lors d’une étude longitudinale.ObjectiveThere is no research studying resistant depression and/or resistant bipolar disorders and the impact of Music-Therapy (receptive, active, creative) on those troubles. The aims of this exploratory study were to assess the mindfulness, defense mechanisms, depressive state, alexithymia, body distortion, before, after, and long after the participation in Music-Therapy workshops. The patient's experience is also taken into account during these workshops and after all the sessions.Participants and methodsForty men and women participated in workshops but only fifteen were retained. Hospitalized in the “Treatment-Resistant Depression Expert Center” based in the Purpan hospital, they participated in the Music-Therapy program, created a CD, completed the Five Facets Mindfulness Questionnaire (FFMQ), the Defense Style Questionnaire (DSQ-40), the Beck Depression Inventory (BDI-II), the Bermond-Vorst Alexithymia Questionnaire (BVAQ), the Body Distortion Questionnaire (BDQ), along with a scale created for the study measuring the feeling at each meet[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Presse médicale
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 45 minutes
Amazon medecine
Guéris-toi toi-même (+ CD)
Saki Santorelli

Acheter neuf : EUR 24,90
6 neuf & d'occasion à partir de EUR 21,00

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 2 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Rare contre-pouvoir au sein des entreprises à veiller sur la santé des salariés, le CHSCT doit disparaître dans la réforme du Code du travail, un "paradoxe" inquiétant face à la recrudescence des problèmes de santé au travail, dénoncent des acteurs du secteur réunis en début de semaine à Paris.


Actualité
Il y a 2 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le procureur de Marseille a annoncé vendredi que les personnes souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du médicament verraient leur démarche facilitée.


Actualité
Il y a 3 heures
Souffrance et travail

La réforme du Code du travail va donner plus de flexibilité au travail à distance. Ce sera désormais à l’employeur de motiver son refus.

La loi El Khomri a instauré un droit à la déconnexion pour les salariés depuis le 1erjanvier. Fin septembre, une fois les ordonnances réformant le Code du travail promulguées, les salariés disposeront d’un nouveau droit opposable, et pas des moindres : celui de travailler à distance de leur entreprise . Désormais, ce ne sera plus à l’employé d’obtenir l’autorisation de sa hiérarchie, mais à celle-ci de motiver son refus.

Mal adaptée à une réalité à laquelle aspire les deux-tiers des salariés, la législation actuelle, qui ne date pourtant « que » de 2012, avait grand besoin d’être mise à jour. A l’heure où Internet brouille les frontières entre vie professionnelle et vie privée, la nécessité de faciliter le recours au télétravail fait quasiment consensus. Les retouches au Code du travail allant dans le sens sont d’ailleurs en bonne partie issue d’un rapport rendu par l’ensemble des partenaires sociaux au printemps.

Accord collectif ou charte

La clarification a d’abord porté sur la définition du télétravail, le caractère « régulier » qui y était attaché jusque-là passant à la trappe. Pour nombre d’entreprises, la notion de régularité avait été interprétée comme « une obligation de fixité » des jours. Cette interprétation trop stricte serait l’une des raisons du très fort développement du télétravail informel, lequel répond mieux à la demande des salariés de pouvoir travailler en tous lieux et à tous moments même s’il apparaît plus risqué.

Autre changement majeur, la loi n’imposera plus d’en passer par le contrat de travail ou un avenant à ce dernier. Pour formaliser les modalités pratiques, de contrôle du[...]

Actualité
Il y a 3 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Le Parisien" publie, vendredi, les résultats d'un rapport sur la neurotoxicité de l'aluminium utilisé comme adjuvant dans certains vaccins. Décryptage avec Alain Fischer, spécialiste en immunologie pédiatrique.


Actualité
Il y a 4 heures
sante-medecine-RFI

Les Rohingyas continuent d’affluer au Bangladesh, fuyant les opérations de l’armée birmane. Ils sont maintenant 450 000 à s’entasser dans les camps près de la frontière. L’ONG Médecins sans frontières (MSF), dont les équipes sur place tentent d’[...]