Presse médicale
Il y a 7 jours
L'ergothérapie pour les adultes ayant des problèmes dans les activités de la vie quotidienne après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Question de la revue Quels sont les effets de l'ergothérapie pour les adultes ayant eu un accident vasculaire cérébral (AVC) sur les activités de la vie quotidienne ? Contexte Différentes parties du cerveau permettent de réaliser différentes ...

Cochrane
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 6 heures
JIM

Poursuivre une grossesse sous corticothérapie prolongée pour une maladie chronique n’est pas une situation exceptionnelle. Ce traitement peut alors comporter des risques pour le fœtus et le nouveau-né. La prednisolone est le médicament de choix car la concentration fœtale estimée est de 10 % du taux maternel en raison de la conversion par l’enzyme plac[...]

Actualité
Il y a 12 heures
Amazon medecine
Dictionnaire de la lithothérapie - Propriétés énergétiques des pierres et cristaux naturels
Boschiero Reynald Ge
(5)

Acheter neuf : EUR 35,00
11 neuf & d'occasion à partir de EUR 34,30

(Consultez la liste Meilleures ventes Médecine pour des informations officielles sur le classement actuel de ce produit.)
Actualité
Il y a 21 heures
CHU Rouen

Introduction : L’objectif principal de l’étude était de déterminer les pratiques des médecins généralistes picards au sujet de la vaccination antipneumococcique chez l’adulte recevant une corticothérapie au long cours. Matériel et Méthode : Enquête transversale desc[...]

Presse médicale
Il y a 1 jours
ScienceDirect

Publication date: Available online 14 August 2017
Source:Journal de Thérapie Comportementale et Cognitive
Author(s): Sophie Lantheaume
L’objectif de cet article est de tester l’utilisation de la thérapie EMDR – eye movement desensibilization and reprocessing – dans le traitement d’un ESPT – état de stress post-traumatique – après cancer du sein. Un cas clinique est présenté. Des évaluations quantitatives à intervalles espacés ont été réalisées avant la première séance, après la dernière séance et en suivi à trois puis six mois, avec l’échelle d’ESPT (PCLS), l’échelle modifiée des symptômes traumatiques, le questionnaire d’expériences dissociatives, mais également à l’aide de l’échelle HADS pour l’évaluation de l’anxiété et de la dépression et du questionnaire de qualité de vie FACT-B. Des retranscriptions des séances ainsi que des mesures à intervalles rapprochés (nombre d’évitement, nombre de reviviscences et intensité de l’anxiété par semaine) complètent ces évaluations. À travers la diminution de l’ensemble des mesures quantitatives effectuées, mais également par les changements cliniques perçus dans les propos de la patiente, la thérapie EMDR prétend à une efficacité dans le traitement d’un ESPT après cancer du sein.The aim of this paper is to assess benefits of eye movement desensibilization and reprocessing (EMDR) therapy within treatment of post-traumatic stress disorder (PTSD) that may occur as a consequence of breast cancer. Indeed, scientific community attests to the powerful traumatic effect of cancer on human beings (APA, 2000; Brennsthul et al., 2015). Cancer gives rise to feelings of endangerment of one's life, of one life's quality and also that of psychological and physical integrity of the concerned, ill person. Cancer induces vulnerability, loss of control and feelings of helplessness. Moreover, the disease or the chirurgical intervention-related context may reactivate previously suffered psychological traumas and such trauma-related memories then may play a role in the perseverance of PTSD symptoms within the population of patients suffering from breast cancer. Several publications have pointed to the efficacy of EMDR within the domain of PTSD psychotherapy (Tarquinio, 2007), namely in the treatment of several psychopathologies (Shapiro, 1995; 2001; 2002; De Jongh et al., 1999). For instance, EMDR helped patients suffering from cancer to reduce their PTSD symptoms and more specifically the intrusive symptoms (Capezzani et al., 2013). Simply put, pains and other corporal perceptions may – due to their associations – recall the hard times related to the disease or its treatments. It is in this vein that EMDR is supposed to be efficient in PTSD treatment when applied to the phase that immediately follows after breast cancer. As to the underlying mechanisms, EMDR is based on the adaptive information processing model (Shapiro, 1995; 2001) and it would allow a reactivation of natural information processing while easing an adaptive reforming of previously deformed[...]

Presse médicale
Il y a 1 jours
ScienceDirect

Publication date: Available online 12 August 2017
Source:Journal de Thérapie Comportementale et Cognitive
Author(s): François-Xavier Poudat, Marthylle Lagadec
Ce présent article a pour but de faire le point sur les prises en charge par les thérapies comportementales et cognitives (TCC) de la cybersexualité addictive. Après une discussion au sujet du cadre et des limites du concept d’addiction sexuelle, nous essayons de préciser la place de la cybersexualité addictive dans l’ensemble des addictions sexuelles et de ses rapports avec la cyberaddiction. Nous passons en revue les paramètres essentiels de la clinique tant sur le plan comportemental que cognitif. Nous soulignons l’importance d’une bonne analyse fonctionnelle intégrant notamment les autoévaluations et l‘étude des systèmes cognitifs spécifiques au comportement sexuel addictif et au cybersexe. Des outils TCC sont détaillés en trois étapes (observation, mobilisation et individuation), dont le but est de permettre au patient de se détacher progressivement de son ancrage pathologique pour mieux s’autonomiser. Nous détaillons aussi les protocoles TCC de groupe qui sont actuellement utilisés notamment dans les thérapies de restructuration cognitive. Ils ont montré une réelle efficacité dans la mobilisation à long terme du symptôme cybersexe. Nous abordons enfin les programmes multi-modaux utilisés dans le cadre de l’addiction au cybersexe, notamment dans les préventions de rechute.The aim of this article is to review Cognitive Behavioral Therapy in the treatment of cybersex addiction. At the crossroads between Internet addiction (Young, 2008) and sexual addiction (Carnes, 1983), cybersex addiction is a concept which does not appear to be clearly identified in current literature. The complexity of defining the scope and the limitations seems specific to the topic of sexuality in relation to moral values, societal laws, virtual cyber space, media, people, the pornography industry, but also our own imagination, our affective and sexual history. It is, therefore, necessary to define normal sexuality (sexual norms?), excessive sexual (hypersexuality) and pathological sexuality, notably addictive, concepts which are far from being clear in scientific literature. Epidemiological data shows that this problem affects all ages, socio-professional categories and particularly the masculine sex (Green et al., 2012). Cybersex activities range from passive consumption of pornography online to the interactive exchange of sexual content, chats or sexual webcams. Risk factors of cybersex addiction can be linked to “Internet” addiction. The Triple A model focuses on the importance of three characteristics: accessibility, affordability and anonymity (Cooper et al., 2004). Factors in sexual addiction are identical to non-substance addictions and are the result of a complex interaction between factors of developmental, behavioral, psychological, environmental, genetic and neurobiological vulnerability. Internet pornography addiction affects the individual, social, marital, family and, sometimes, professional realms (Kafka et P[...]

Actualité
Il y a 1 jours
JIM

Environ 10 % des cancers urothéliaux des voies excrétrices supérieurs (KVES), c’est à dire bassinet ou uretère, s’accompagnent, lors de la 1ère consultation d’une extension lymphatique ou à distance de leur maladie. Malgré d’importantes variations individuelles, la survie moyenne à 3 ans ne dépasse alors pas 10 %.
Une chimiothérapie (CT) combinée à base de [...]