Presse médicale
Il y a 4 jours
Les complications ophtalmologiques chez les dialysés : à propos de 50 cas

Publication date: September 2017
Source:Néphrologie & Thérapeutique, Volume 13, Issue 5
Author(s): A. Guennoun, L. Benamar, H. Driouech, K. Sebti, A. Boulanouar, N. Ouzeddoun, R. Bayahia, T. Bouattar
IntroductionPlusieurs anomalies oculaires peuvent être rencontrées chez les patients dialysés ; en raison à la fois de l’état urémique et de la procédure de dialyse elle-même. Elle peut également exacerber une maladie oculaire sous-jacente. L’objectif de notre étude est de déterminer la prévalence des atteintes ophtalmologiques chez les dialysés, décrire les différentes lésions retrouvées et chercher les facteurs de risque les plus fréquents.Matériels et méthodesUne étude transversale ayant porté sur 100 yeux de dialysés. Nous avons réalisé un examen ophtalmologique complet chez tous nos patients, avec mesure de l’acuité visuelle de loin et de prés, avec et sans correction, un examen des annexes, du segment antérieur et du segment postérieur. L’évaluation de la sécheresse oculaire a été étudiée par deux tests, le break up time (BUT) et le test de SCHIRMER. La mesure de la pression intraoculaire (PIO) a été faite à l’aide d’un tonomètre à aplanation de Goldmann.RésultatsDans notre travail, 100 % des patients avaient une atteinte oculaire. L’âge moyen est de 48,1±12,6 ans. La durée moyenne de dialyse est de 456±130 mois. La baisse de l’acuité visuelle est retrouvée dans 48 % des cas. Les calcifications conjonctivales sont observées au niveau de 42 yeux (42 %). L’âge, la durée en dialyse et l’hyperparathyroïdie secondaire prédisposent aux calcifications. La sécheresse oculaire est retrouvée au niveau de 84 yeux (84 %). La cataracte a été retrouvé au niveau de 61 yeux (61 %). On a retrouvé une baisse non significative de la PIO chez les hémodialysés de l’ordre de 3,3±1,1mmHg après la séance d’hémodialyse.DiscussionNous avons pu déterminer les facteurs de risque prédisposant aux calcifications conjonctivales tels que l’âge, la durée en dialyse et l’hyperparathyroïdie secondaire. La diminution de la PIO pourrait être liée à la variation de l’osmolarité sérique avant et après la séance de dialyse. Aucune des deux techniques d’épu[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 30 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les personnes sont de plus en plus âgées et dépendantes dans les maisons de retraite. Leur prise en charge est plus lourde est les personnels soignants, en nombre insuffisant, ont souvent du mal à suivre.


Actualité
Transfert de taches ou pratique avancée ? (vidéo RTL 6mn)
Il y a 1 heures
SNPI

Débat sur RTL avec Yves Calvi, le 18.09.17 entre le représentant des directeurs d'hôpitaux FHF et Thierry Amouroux le Secrétaire Général du syndicat infirmier SNPI CFE-CGC.

L'APHP et la FHF, Fédération hos­pi­ta­lière de France, qui regroupe les employeurs des hôpi­taux publics, souhaitent « déver­rouiller le régime des pro­to­co­les de coo­pé­ra­tion », avec un avis réputé acquis au bout de deux mois en cas de silence de l'admi­nis­tra­tion.

Les infir­miè­res sont déjà débor­dées, aler­tent sur une charge de tra­vail incom­pa­ti­ble avec des soins de qua­lité, crient leur souf­france au tra­vail, mais les direc­tions veu­lent encore char­ger la barque ! Ces pro­to­co­les de coo­pé­ra­tion per­met­tent juste de régu­la­ri­ser des situa­tions exis­tan­tes, mais ne com­por­tent aucune garan­tie pour les usa­gers sur les qua­li­fi­ca­tions et les com­pé­ten­ces des pro­fes­sion­nels impli­qués dans des actes médicaux dérogatoires : on ne peut faire n'importe quoi, juste pour[...]

Actualité
Transfert de taches ou pratique avancée ? (vidéo RTL 6mn)
Il y a 1 heures
SNPI

Débat sur RTL avec Yves Calvi, le 18.09.17 entre le représentant des directeurs d'hôpitaux FHF et Thierry Amouroux le Secrétaire Général du syndicat infirmier SNPI CFE-CGC.

L'APHP et la FHF, Fédération hos­pi­ta­lière de France, qui regroupe les employeurs des hôpi­taux publics, souhaitent « déver­rouiller le régime des pro­to­co­les de coo­pé­ra­tion », avec un avis réputé acquis au bout de deux mois en cas de silence de l'admi­nis­tra­tion.

Les infir­miè­res sont déjà débor­dées, aler­tent sur une charge de tra­vail incom­pa­ti­ble avec des soins de qua­lité, crient leur souf­france au tra­vail, mais les direc­tions veu­lent encore char­ger la barque ! Ces pro­to­co­les de coo­pé­ra­tion per­met­tent juste de régu­la­ri­ser des situa­tions exis­tan­tes, mais ne com­por­tent aucune garan­tie pour les usa­gers sur les qua­li­fi­ca­tions et les com­pé­ten­ces des pro­fes­sion­nels impli­qués dans des actes médicaux dérogatoires : on ne peut faire n'importe quoi, juste pour[...]

Actualité
Il y a 1 heures
sante-medecine-RFI

Découverte en 1906 par le médecin allemand Alois Alzheimer, la maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau qui détruit petit à petit les neurones. A l'occasion de la journée mondiale de sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, RFI fait le [...]

Actualité
Il y a 1 heures
sante-medecine-RFI

Découverte en 1906 par le médecin allemand Alois Alzheimer, la maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau qui détruit petit à petit les neurones. A l'occasion de la journée mondiale de sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, RFI fait le [...]

Actualité
Il y a 1 heures
SNPI

Seul, vous ne pouvez rien. Ensemble, nous pouvons nous faire entendre !
Si vous aimez, n'oubliez pas le pouce bleu !
https://www.youtube.com/watch?v=l5I9nMphX1Y&feature=youtu.be

- Actions du Lobby infirmier / Dernières vidéos