Presse médicale
Il y a 2 mois
L’exploration des perceptions relatives à l’excès de poids pour mieux comprendre les difficultés dans la prise en charge de l’obésité : une étude populationnelle exploratoire

Publication date: Available online 19 March 2017
Source:Revue d'Épidémiologie et de Santé Publique
Author(s): C. Crutze, B. Pétré, N. Dardenne, A.-F. Donneau, S. Streel, A. Albert, A. Scheen, E. Husson, M. Guillaume
BackgroundOverweight and obesity are major public health problems of growing concern. Few studies have investigated the representations and perceptions of subjects with overweight and obesity, especially in the general population, as compared to people in a medical weight loss process. The objective of this study was to fill this gap by enabling participants to express their feelings and experience about their overweight, and to assess the extent of the body mass index (BMI) as a determinant of these perceptions.MethodsA total of 4155 persons participated in an exploratory study conducted in Wallonia (Belgium). Data were collected by means of a web-based questionnaire. This study investigated the following parameters: sociodemographic and anthropometric factors, perceived health, quality of life, diet perception, enrolment in a weight loss process and weight loss target. The influence of BMI was considered, on one hand, looking at how the above variables evolve according to BMI category, secondly, as a mediation factor in the relationship between socioeconomic level and these same variables.ResultsA large majority (87.5%) of subjects were overweight (32.2%) or obese (obese class I 29.9%, class II 14.8%, class III 10.6%). Perceived health was found to deteriorate with the BMI (P0.0001); obese class III had a 5.9-fold risk to present bad perceived health compared to subjects with normal weight. The physical and psychological quality of life reported by the subjects decreased significantly with the BMI (P0.0001) particularly for the physical quality of life. The percentage of poor diet perception (frustration, weight gain, aggressiveness, inefficacy and impossibility) as well as the weight loss targeted by the subjects increased with the BMI. Between overweight subjects and obese class III subjects, weight loss target increased from 13% to 34% of the initial weight. The majority of subjects judged that diet represents “aggressiveness”, “weight gain” and “impossibility”. A partial mediation role of BMI was identified in the relationship between social status and the variables of interest.ConclusionsThis study focused on a sample of people from the general population. It confirmed previous results of others studies. All results gave a feeling of resignation and powerlessness which can seize obese individuals (especially when BMI increases). As a consequence, there is a need for more adapted weight management to achieve a genuine therapeutic alliance.Position du problèmeLe surpoids et l’obésité demeurent des problèmes majeurs de santé publique. Peu d’études ont investigué les représentations et les perceptions des individus présentant un excès de poids, en particulier au sein de la population générale. L’objectif de la présente étude est de combler cette lacune en permettant aux personnes concernées d’exprimer leurs sentiments et expériences au sujet de leur poids, ainsi que d’évaluer l’ampleur de l’indice de masse corporelle en tant que déterminant de ces éléments de perception.MéthodesUn total de 4155 personnes a pris part à cette étude exploratoire menée en Wallonie (Belgique). Un questionnaire « en ligne » a été utilisé pour collecter les données. Les paramètres investigués étaient : caractéristiques sociodémographiques et anthropométriques, perception de la santé, qualité de vie, perceptions des régimes, engagement dans une démarche de perte ou de maintien du poids et objectifs de perte de poids. L’influence de l’indice de masse corporelle a été considérée, d’une part, en regardant comment les variables susmentionnées évoluaient en fonction de la catégorie d’indice de masse corporelle investiguée, d’autre part, comme variable de médiation dans la relation entre le statut de classe sociale et ces mêmes variables.RésultatsUne large majorité (87,5 %) des répondants présente un surpoids (32,2 %) ou une obésité (classe I 29,9 %, classe II 14,8 %, classe III 10,6 %).[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 10 minutes
Réseau CHU
Technique de pointe, la chirurgie réfractive au laser est désormais proposée aux champardennais myopes, hypermétropes, astigmates ou presbytes. Supprimant de manière définitive les défauts optiques de l’œil, cette intervention apporte au patient une meilleure qualité de vie, sans lunettes ni lentilles.
Le lancement de cette nouvelle activité fait suite à l’arrivée, en septembre 2016, dans le service d’ophtalmologie du CHU du Pr Alexandre Denoyer, ophtalmologiste. Ayant précédemment exercé au Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingt à Paris, il est spécialisé en chirurgie de la cornée, en chirurgie de la cataracte et en chirurgie réfractive au laser. Au CHU de Reims, il dispose d’un équipement de dernière génération, une plateforme de chirurgie réfractive d’un montant total de 500 000 €.
« Nous constatons depuis maintenant plusieurs années des demandes nouvelles de la part des patients du territoire, ce qui nous a naturellement conduit à moderniser notre offre de soins, et à acquérir cette technologie avancée », note le Professeur Carl Arndt, chef du service d’ophtalmologie.
La prise en charge en chirurgie réfractive se déroule en trois temps

1. Une première consultation, assurée par le Professeur Denoyer ou un chirurgien de son équipe, permet de vérifier l'absence de contre-indication à l’intervention. Les examens sont effectués à partir d'une plateforme de mesure des qualités optiques et anatomiques de l'œil aberromètrie-OCT. « Cette consultation permet de déterminer si le patient remplit les conditions préalables ; chaque cas est unique » souligne le Professeur Denoyer. Une[...]
Actualité
Il y a 10 minutes
Réseau CHU

La signature de la 4e convention triennale de développement culturel, réaffirme l’hôpital comme lieu de vie au ur de la cité. En s’inscrivant dans la durée, cette convention permet de se projeter et de nourrir des perspectives pour chaque coopération. L’ouverture de l’hôpital à la culture, composante essentielle de la prise en charge globale des personnes hospitalisées, s’inscrit dans le cadre du programme régional "Culture‐Santé" de Normandie et est intégré au projet d’établissement du CHU de Rouen. L’Hôpital et la Ville y affirment l’accès à la culture pour tous, y compris en situation de vulnérabilité, autour de différents axes: lecture, spectacles vivants, musique avec le Conservatoire à rayonnement régional, exposition, patrimoine. Une diversité d'échanges et d'interventions Cette convention favorise la diversité des échanges autour de plusieurs modalités d’interventions: spectacles dans le cadre du Curieux Printemps mais aussi en partenariat avec l’Etincelle, interventions de musiciens dans les services, grâce notamment au fort engagement du conservato[...]

Actualité
Il y a 10 minutes
Réseau CHU

La signature de la 4e convention triennale de développement culturel, réaffirme l’hôpital comme lieu de vie au ur de la cité. En s’inscrivant dans la durée, cette convention permet de se projeter et de nourrir des perspectives pour chaque coopération. L’ouverture de l’hôpital à la culture, composante essentielle de la prise en charge globale des personnes hospitalisées, s’inscrit dans le cadre du programme régional "Culture‐Santé" de Normandie et est intégré au projet d’établissement du CHU de Rouen. L’Hôpital et la Ville y affirment l’accès à la culture pour tous, y compris en situation de vulnérabilité, autour de différents axes: lecture, spectacles vivants, musique avec le Conservatoire à rayonnement régional, exposition, patrimoine. Une diversité d'échanges et d'interventions Cette convention favorise la diversité des échanges autour de plusieurs modalités d’interventions: spectacles dans le cadre du Curieux Printemps mais aussi en partenariat avec l’Etincelle, interventions de musiciens dans les services, grâce notamment au fort engagement du conservato[...]

Actualité
Il y a 12 minutes
GISTI

ARTHUR H lit pour le GISTI un extrait de « Frères migrants. Déclaration des poètes », le texte de PATRICK CHAMOISEAU. ARTHUR H sera présent au concert « Liberté de circulation » qui se tiendra le 5 juin 2017 au Trianon, en soutien au GISTI. Seront également à l'affiche BIBI TANGA, FLAVIA COEHLO, GAËL FAYE feat. Samuel Kamanzi & Jenrian, INFECTICIDE, LA DAME BLANCHE, LOST avec Camélia Jordana et Laurent Bardainne, PATRICK CHAMOISEA[...]

Presse médicale
Doctoconsult : la psychiatrie se met à la visiophonie
Il y a 17 minutes
What\'s Up Doc - Toute l\'actualité

Doctoconsult va s’adresser à tous ceux qui ont besoin de consulter un psy et qui se heurtent à des délais d’attente trop longs. La plateforme de visioconsultation permettra un acte médical comme au cabinet. Diagnostic, ordonnance, feuilles de soins…

Presse médicale
Il y a 29 minutes
ScienceDirect

Publication date: Available online 29 May 2017
Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
Author(s): Sophie Taurand, Marine Loustau, Christian Batchy, Philippe Taurand
Les malades âgés, dont le nombre est augmentation constante, sont exposés au double risque d’acharnement et d’abandon thérapeutique. Leur complexité est liée à la multiplicité des pathologies qu’ils présentent, à l’évolution prolongée, aux troubles cognitifs et aux nombreuses intrications somatiques, psychologiques et sociales. Dans un tel contexte, il est souvent difficile de discerner la meilleure ou la moins mauvaise option thérapeutique. Réduire l’incertitude est donc un enjeu important en gériatrie et en médecine palliative du sujet âgé. Il importe de disposer de repères simples, utiles en pratique quotidienne, pouvant guider nos choix de façon pertinente. Nous présentons ici la réflexion ayant abouti à la genèse du modèle FRAG.Elderly patients, whose number is constantly increasing, are at risk of either being treated over intensively or therapeutically abandoned. Their complexity is associated with the polypathologies they present, the prolonged evolution, the co[...]