Presse médicale
Il y a 3 mois
L’utilisation des défibrillateurs semi-automatiques par le grand public améliore la survie immédiate des arrêts cardiaques survenant dans les aéroports internationaux

Publication date: Available online 18 March 2017
Source:La Presse Médicale
Author(s): Elena Linda Garcia, Sherry Caffrey-Villari, Diomeda Ramirez, Jean-luc Caron, Patrice Mannhart, Paul-Georges Reuter, Frederic Lapostolle, Frederic Adnet
IntroductionLa défibrillation semi-automatique (DSA) réalisée par le public pour un arrêt cardiorespiratoire (ACR) extrahospitalier semble améliorer la survie des patients victimes d’un ACR en dehors de l’hôpital. Le but de notre étude était de comparer la prise en charge des ACR survenant dans les aéroports internationaux en fonction des protocoles d’utilisation des DSA.MéthodesIl s’agissait d’une étude observationnelle rétrospective, comparative, menée sur les données recueillies auprès de trois aéroports internationaux : Paris-Roissy-Charles-De-Gaulle (CDG), Chicago et Madrid-Barajas. Les patients victimes d’ACR dans l’enceinte d’un aéroport entre 2009 et 2013 ont été inclus. Nous avons défini un groupe PUB qui incluait les aéroports dont les DSA étaient à la disposition du public et le groupe SEC représenté par l’aéroport de Paris-CDG dont l’utilisation du DSA était assurée par les équipes de Prompt secours. Le critère principal d’évaluation était de succès de la réanimation définie par la survie à l’admission hospitalière.RésultatsNous avons inclus consécutivement 150 patients victimes d’ACR. Le délai entre l’effondrement et la pose du DSA était significativement plus courte dans le groupe PUB vs. SEC (4±3minutes vs. 11±11, p=0,0006). La durée totale de la réanimation cardiopulmonaire était plus courte dans le groupe PUB (10±10minutes vs. 36±25minutes, p0,0001). La survie à l’arrivée à l’hôpital était plus importante dans le groupe PUB (62 %, vs. 38 %, p=0,01).ConclusionsLa mise à disposition de DSA au grand public dans les aéroports semble permettre une défibrillation plus rapide et un taux de succès de la réanimation augmenté.IntroductionOut-of-hospital cardiac arrest (OHCA) is a major public health challenge. Use of automated external defibrillators (AED) by laypersons improves survival of patient's victim of OHCA. The aim of our study was to compare onsite AED vs. dispatched AED management of cardiac arrest occurring in international airports.MethodsWe conducted a retrospective, observational, comparative, study on data collected from three international airports: Paris-Charles-de-Gaulle (CDG), Chicago and Madrid-Barajas. We included patients with OHCA occurring inside the airport between 2009 and 2013. Group public access (PUB) included airports where AED were available to laypersons and group dispatched (SEC) was represented by Paris-CDG airport where AED was provided by paramedic teams. The primary endpoint was successful resuscitation defined as survival at time of hospital admission.ResultsWe included 150 consecutive patients victim of OHCA in the three airports. The time between collapse and AED setting was significantly shorter in the PUB vs. SEC group (4±3minutes vs. 11±11, P=0.0006). The total duration of resuscitation was shorter in the PUB group (10±10minutes vs. 36±25minutes, P0.0001). Survival at time of hospital admission was higher in the PUB group (62% vs. 38%, P=0.01).ConclusionThe availability of public access AEDs in international airports seems to allow a quicker defibrillation and an increased success rate of resuscitation.

Ce qui était connu Les défibrillateurs semi-automatiques (DSA) sont largement implantés dans les lieux publics et équipent les équipes de premiers secours. Les DSA sont en accès libre dans certains aéroports et acheminés par des équipes de premiers secours dans d’autres. L’utilisation précoce du DSA améliore la survie mais la modalité d’utilisation reste controversée.
Ce qu’apporte l’article L’utilisation par le public des DSA dans les aéroports semble augmenter le taux de survie immédiate par rapport à l’utilisation par du personnel spécialisé. Les temps de défibrillation et de réanimation sont réduits par une utilisation du DSA par le public dans un aéroport comparé à une utilisation par les secouristes. Ce type de déploiement devrait être recommandé dans toutes les zones publiques à forte affluence.


ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Presse médicale
Il y a 8 jours
« Triumviral »
ScienceDirect
Presse médicale
Presse médicale
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 34 minutes
Agence nationale de la recherche

L'ANR s'associe au Réseau transnational de Centres d’Excellence sur les Maladies Neurodégénératives (Network of Centres of Excellence in Neurodegeneration-CoEN) pour lancer un appel à projets (AAP) . Cet appel associe sept pays : l'Allemagne, le Canada, l’Espagne, la France, l’Irlande, l’Italie et le Royaume Uni. Son objectif est de promouvoir les collaborations transnationales entre les chercheurs membres des centres d’excellence identifiés dans les pays participant à cet appel. CoEN vise à financer des projets de recherche proposant des approches non conventionnelles et innovantes et des projets à haut risque scientifique dans le domaine des maladies neurodégénératives. Le périmètre de l’appel est large. Les projets pourront inclure des études destinées à éclairer la compréhension des mécanismes de la neurodégénération, ou à créer des avancées technologiques visant à améliorer le diagnostic ou le traitement des maladies neurodégénératives. Le rapprochement de différentes thématiques scientifiques telles que l'inflammation, les neurosciences sensorielles, la sante vasculaire et mentale est encouragée, de même que la collaboration avec des experts dans les domaines de la physique et de l’informatique, ainsi que des collaborateurs industriels si le projet le justifie. Les maladies neurodégénératives concernées par l’appel à projet sont : La maladie d’Alzheimer et autres démences, la maladie de Huntington, la mala[...]

Actualité
Il y a 48 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Et aussi : Bronzer sans Soleil... et naturellement grâce à une pilule ? ; Les gènes zombie se réveillent après la mort ; Greffe de tête : un chirurgien se rapproche de son but en reconnectant la moelle épinière de rats


Actualité
Il y a 54 minutes
APF ICM

Agenda :

Rééducation intensive fondements, évidences scientifiques et principes clés.

L'Institut Motricité Cérébrale a le plaisir de vous proposer une journée exceptionnelle à Paris en compagnie des auteurs et promoteurs de la recherche faite sur la rééducation intensive HABIT et HABIT-ILE, Dr Yannick Bleuyenheuft et Pr Andrew Gordon.

Mercredi 17 mai 2017 de 9h30 à 16h30

Au Centre Médico-Social Lecourbe - Fondation Saint-Jean de Dieu - 205 rue de Javel - 75015 Paris.

- Site éditeur : www.fondationparalysiecerebrale.org.

Actualité
Il y a 54 minutes
APF ICM

Évaluation de la marche dans la paralysie cérébrale de l'enfant.

S. Dziria, , , A. Mrabetb, F.Z. Ben Salaha, I. Miria, C. Dziria

Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement

Volume 38, Issue 1, March 2017, Pages 34–38, pdf.

Page web

Revue : Motricité Cérébrale : Réadaptation, Neurologie du Développement

Site de l'éditeur : www.sciencedirect.com.

Actualité
Il y a 55 minutes
Inserm Evénements

La recherche de l’art #6

Actualité
Il y a 55 minutes
APF ICM

À écouter : L'Assistance sexuelle si non c'est la condamnation des personnes handicapées à l'abstinence et à la sexualité imaginaire. Article mis en ligne le 17 avril 2017.

On va essayer de comprendre les difficultés et les verrouillages de la situation avec Julia Tabath la présidente de l'Association CH(s)OSE invitée de l'émission Handimédias. avec André DJI-Radio Fréquence Paris Plurielle.

Pour écouter l'émission : www.handicapepasbete.com.

Source : www.rfpp.net.