Presse médicale
Il y a 11 jours
Métabolisme du fer chez Scedosporium apiospermum : étude préliminaire

Publication date: September 2017
Source:Journal de Mycologie Médicale / Journal of Medical Mycology, Volume 27, Issue 3
Author(s): Yohann Le Govic, Patrick Vandeputte, Jean-Philippe Bouchara
La physiopathologie des infections déterminées par les espèces du complexe Scedosporium apiospermum est encore mal connue. La capacité de ces champignons à accéder aux ressources en fer constitue cependant un facteur important de leur virulence, le fer étant impliqué dans de nombreux processus biologiques essentiels. Néanmoins, malgré son abondance dans l’environnement, il ne peut être assimilé directement par les microorganismes, qui ont donc développé diverses stratégies pour son acquisition. Le mécanisme le plus répandu consiste dans la sécrétion de chélateurs du fer appelés sidérophores. Ces métabolites secondaires séquestrent le fer extracellulaire et permettent son assimilation par le microorganisme via des transporteurs membranaires spécifiques (TMS).Chez les Ascomycètes, les sidérophores sont produits par synthèse peptidique non-ribosomale, qui s’effectue via des protéines appelées non-ribosomal peptide synthetases (NRPS). Il a été montré dans notre unité que, dans des conditions de carence en fer, S. apiospermum est capable de produire un sidérophore, le N α-méthylcoprogène B. Cependant, les gènes assurant la synthèse de cet hydroxamate restent inconnus, et l’implication d’autres sidérophores dans le métabolisme du fer n’a jamais été investiguée, notamment lorsque le champignon se développe dans un environnement riche en fer lié à des protéines comme c’est le cas chez l’hôte. L’analyse bioinformatique du génome de S. apiospermum nous a permis d’identifier 7 orthologues des gènes SID impliqués dans la synthèse de la fusarinine C et de la ferricrocine chez Aspergillus fumigatus, ainsi que 9 gènes codant des protéines de type MFS potentiellement impliquées dans l’assimilation des complexes ferrisidérophores, et 13 codant des perméases à Fe++ ou Fe+++ ou des enzymes potentiellement impliquées dans des systèmes d’oxydo-réduction du fer. De manière intéressante, il s’avère que les gènes potentiellement impliqués dans la synthèse du N α-méthylcoprogène B so[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 23 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Aux caisses des supermarchés, il devient de plus en plus courant de se passer d'une caissière. Cela peut permettre d'aller plus vite, mais cela ne signe-t-il pas la fin d'une profession ?


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Une étude sur la dangerosité potentielle des baumes à lèvres a été publiée mardi par l'UFC-Que Choisir, qui épingle plusieurs grandes marques.


Actualité
Il y a 1 heures
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Certains tremblent. D’autres semblent hésiter avant chaque geste. Pour la plupart, ils n’ont pas pris rendez-vous.Dans la salle d’attente du Docteur Villafane à l’hôpital Henri Mondor de Créteil,...


Actualité
Il y a 1 heures
CHU de Toulouse

Résumé : Aménagé dans le bâtiment Urgences-Réanimation-Médecines (URM) du site de Purpan, l'Espace ressourcement est né d'une volonté du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse de créer un lieu d'apaisement unissant le design et la santé. Ce projet vient d'être lauréat dans la catégorie « aménagement intérieur » du palmarès Construction Bois Occitanie 2017 dont les trophées ont été remis le 12 septembre 2017, à l'Hôtel de Région à Toulouse par Madame Carole Delga, présidente de Région Occitanie.

Espace ressourcement : un lieu d'apaisement hors du temps [231.8 ko]

Actualité
Il y a 1 heures
SNPI

Le FIPHFP doit baisser son budget de 25% suite aux ponctions de l'Etat !

Le fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), géré par la Caisse des Dépôts, est entièrement financé par les contributions des employeurs publics n'atteignant pas le chiffre de 6% d'agents en situation de handicap dans leurs établissements, leurs administrations, leurs ministères.

Ce fonds sert à favoriser le maintien dans l'emploi, la compensation du handicap, le recrutement et l'emploi des personnes handicapées en adaptant leurs postes de travail et en leur proposant des formations. En 2016, leur taux d'emploi dans la fonction publique a atteint un niveau "historiquement élevé" de 5,32% représentant 232.206 personnes. Pour ce faire, le FIPHFP a investi un montant de 157 millions d'euros mais pour la même période les contributions n'ont représenté que 132 millions d'euros soit, un déficit de 25 millions d'euros dont la CFE-CGC s'inquiète.

Afin de maintenir le fonds pour les trois prochaines années, le budget sera abaissé à 120 millions d'euros, ce ne sera donc plus suffisant.

Cette décision n'a été ni validée par le comité national du FIPHFP, ni par les commissions ou groupes de travail, pire le débat à la Convention d'Objectifs et de Gestion (COG) entre les représentants des différents ministères, les tutelles de l'[...]

Actualité
Il y a 2 heures
Quotidien du médecin

Devant une large banderole rouge, une cinquantaine de personnels hospitaliers et de représentants syndicaux de la CGT se sont rassemblés ce mardi après-midi, devant le hall d'entrée de l'hôpital Bichat Claude-Bernard de l'Assistance publique ...