Presse médicale
Il y a 2 mois
Nocardiose disséminée à Nocardia nova avec abcès cérébraux et ostéomyélite chez un patient immunocompétent

Publication date: Available online 14 July 2017
Source:La Revue de Médecine Interne
Author(s): P.-L. Conan, C. Ficko, F. Charton, O. Bylicki, H. Le Floch, J. Margery, F. Rivière
IntroductionNocardia est un germe opportuniste chez les patients présentant une immunodépression cellulaire ou une pathologie pulmonaire chronique. Les portes d’entrée les plus fréquentes sont l’appareil respiratoire par inhalation ou l’inoculation directe par une effraction cutanée. Les nocardioses peuvent être localisées ou disséminées.ObservationNous rapportons une observation rare de nocardiose disséminée à Nocardia nova avec atteinte pulmonaire, cutanée, cérébrale et ostéomyélite fémorale. Le diagnostic était fait grâce aux cultures prolongées du liquide broncho-alvéolaire et du pus issu d’une lésion cutanée. L’évolution était favorable sous antibiothérapie adaptée prolongée par imipénem et amikacine puis cotrimoxazole.ConclusionCette observation est originale car elle atteint un sujet immunocompétent avec une association de deux atteintes exceptionnelles pour N. nova : l’atteinte cérébrale et osseuse. La recherche de formes cérébrales doit être systématique, même en l’absence de signes neurologiques patents. Une antibiothérapie adaptée et prolongée doit être la règle.IntroductionNocardia is an opportunist bacteria involved in patients with cellular immunodepression or chronic lung disease. The most frequent portals of entry are the respiratory tract by inhalation or direct inoculation through a cutaneous effraction. Nocardiosis may be localised or disseminated.Case reportWe report a rare case of disseminated nocardiosis to Nocardia nova with pulmonary, cutaneous, cerebral attacks and femoral osteomyelitis. The diagnosis was confirmed by prolonged cultures of the bronchoalveolar fluid and the pus extracted from a cutaneous lesion. The outcome was favorable under adapted and prolonged antibiotherapy with imipenem and amikacine and then cotrimoxazole.ConclusionThis observation is original because it involves a immunocompetent patient with an association of two exceptional locations for N. nova: brain abscesses and femoral osteomyeliti[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Presse médicale
Presse médicale
Presse médicale
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 7 minutes
Ministère de la Santé

Les implants mammaires sont des dispositifs médicaux implantables. On estime à 400 000 le nombre de femmes portant des implants mammaires en France en 2014.

Actualités

La pose d'implants mammaires n'est pas anodine, qu'il s'agisse de chirurgie reconstructrice ou à visée esthétique. Dans le cadre du comité de suivi des femmes porteuses d'implants mammaires, il a été convenu de mettre à disposition des femmes les informations importantes à connaître avant toute pose :

Questions/réponses à destination des femmes porteuses d'implants mammaires

Information destinée aux femmes avant la pose d'implant mammaire - reconstruction mammaire

Information destinée aux femmes avant la pose d'implant mammaire - chirurgie esthétique

Pour toute remarque éventuelle sur ces documents, vous pouvez adresser un message à dgs-pp3@sante.gouv.fr


Les implants mammaires sont des dispositifs médicaux et à ce titre doivent faire l'objet d'un marquage CE après certification par un organisme notifié.

Une surveillance renforcée a été mise en place par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Des actions de contrôle du marché, des campagnes d'inspections des fabricants et de contrôle de la qualité des prothèses disponibles sont ainsi menées régulièrement.

Les implants mammaires peuvent être utilisées dans le cas :

de malformation congénitale (ex : syndrome de Poland : malformation de la zone pectorale),

de reconstruction mammaire (ex : suite à un cancer du sein, perte de poids importante),

d'augmentation de volume mammaire à des fins esthétiques.

Les implants mammaires sont remplis de gel de silicone ou de solution hydrosaline. Les enveloppes des implants sont constituées de silicone (lisse ou texturé) ou de polyuréthane.

Documents et sites de référence

Consulter le dossier Surveillance des implants mammaires (ANSM)

Consulter l'Avis d'experts sur les lymphomes anaplasiques à grandes cellules associés à un implant mammaire (Instit[...]

Actualité
Il y a 9 minutes
Moteurline

Agenda : Salon des services à la personne et de l'emploi à domicile. Pour mieux vivre chez soi.

14 et 15 novembre 2017, 11e édition. Paris, Porte de Versailles.

Site web : www.salon-services-personne.com

Actualité
Il y a 21 minutes
News Santé | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

16 millions de français souffrent d'au moins une maladie de peau, d'après une étude publiée par la Société Française de Dermatologie. Les dermatologues rappellent que la prise en charge doit être rapide et que le reste à charge pour le patient est encore trop lourd.


Actualité
Il y a 27 minutes
Réseau CHU
Retrouver une mobilité et une autonomie beaucoup plus vite après l’intervention chirurgicale en invitant le patient à prendre une part active à son rétablissement. Pour proposer cette récupération rapide aux personnes opérées dans son unité, le service de Chirurgie digestive du CHRU de Nancy est entré dans le programme innovant de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie, labellisé par le Groupe francophone de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie (GRACe ).

Récupérer plus rapidement son autonomie

Les principes reposent sur la diminution du stress chirurgical et le maintien de l’homéostasie (équilibre des constantes générales comme la température, le fonctionnement du cœur, la pression artérielle, etc.), avec un retour rapide à l’état physiologique de base. L’objectif principal est de diminuer les complications et de favoriser une récupération plus rapide pour le patient.
Un confort très apprécié des patients
Après l’intervention, dès son retour en chambre, le patient est assis au fauteuil, autorisé à boire et à manger. Le lendemain, il se lève, fait sa toilette, marche et se nourrit selon son appétit. Aucun drain chirurgical ni sonde urinaire ne sont mis en place, permettant au patient de retrouver son autonomie très rapidement.
Le retour à domicile est possible en l’absence de fièvre ou de douleur avec un bilan biologique satisfaisant. Un bilan sanguin est réalisé chaque jour et permet au patient, selon des seuils fixés, de sortir au quatrième jour après une chirurgie colique, contre 6 à 7 jours habituellement.
Comme en chirurgie ambulatoire, le patient est informé en p[...]
Actualité
Il y a 27 minutes
Réseau CHU
Retrouver une mobilité et une autonomie beaucoup plus vite après l’intervention chirurgicale en invitant le patient à prendre une part active à son rétablissement. Pour proposer cette récupération rapide aux personnes opérées dans son unité, le service de Chirurgie digestive du CHRU de Nancy est entré dans le programme innovant de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie, labellisé par le Groupe francophone de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie (GRACe ).

Récupérer plus rapidement son autonomie

Les principes reposent sur la diminution du stress chirurgical et le maintien de l’homéostasie (équilibre des constantes générales comme la température, le fonctionnement du cœur, la pression artérielle, etc.), avec un retour rapide à l’état physiologique de base. L’objectif principal est de diminuer les complications et de favoriser une récupération plus rapide pour le patient.
Un confort très apprécié des patients
Après l’intervention, dès son retour en chambre, le patient est assis au fauteuil, autorisé à boire et à manger. Le lendemain, il se lève, fait sa toilette, marche et se nourrit selon son appétit. Aucun drain chirurgical ni sonde urinaire ne sont mis en place, permettant au patient de retrouver son autonomie très rapidement.
Le retour à domicile est possible en l’absence de fièvre ou de douleur avec un bilan biologique satisfaisant. Un bilan sanguin est réalisé chaque jour et permet au patient, selon des seuils fixés, de sortir au quatrième jour après une chirurgie colique, contre 6 à 7 jours habituellement.
Comme en chirurgie ambulatoire, le patient est informé en p[...]
Actualité
Il y a 27 minutes
Réseau CHU
Retrouver une mobilité et une autonomie beaucoup plus vite après l’intervention chirurgicale en invitant le patient à prendre une part active à son rétablissement. Pour proposer cette récupération rapide aux personnes opérées dans son unité, le service de Chirurgie digestive du CHRU de Nancy est entré dans le programme innovant de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie, labellisé par le Groupe francophone de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie (GRACe ).

Récupérer plus rapidement son autonomie

Les principes reposent sur la diminution du stress chirurgical et le maintien de l’homéostasie (équilibre des constantes générales comme la température, le fonctionnement du cœur, la pression artérielle, etc.), avec un retour rapide à l’état physiologique de base. L’objectif principal est de diminuer les complications et de favoriser une récupération plus rapide pour le patient.
Un confort très apprécié des patients
Après l’intervention, dès son retour en chambre, le patient est assis au fauteuil, autorisé à boire et à manger. Le lendemain, il se lève, fait sa toilette, marche et se nourrit selon son appétit. Aucun drain chirurgical ni sonde urinaire ne sont mis en place, permettant au patient de retrouver son autonomie très rapidement.
Le retour à domicile est possible en l’absence de fièvre ou de douleur avec un bilan biologique satisfaisant. Un bilan sanguin est réalisé chaque jour et permet au patient, selon des seuils fixés, de sortir au quatrième jour après une chirurgie colique, contre 6 à 7 jours habituellement.
Comme en chirurgie ambulatoire, le patient est informé en p[...]