Presse médicale
Il y a 2 mois
Prise en charge d’une cellulite pelvienne

Publication date: Available online 17 May 2017
Source:Droit, Déontologie & Soin
Author(s): Stéphanie Aries
Dès lors qu’elle est qualifiée d’infection nosocomiale, une cellulite pelvienne conduit l’ONIAM à assurer une prise en charge et l’ONIAM ne peut obtenir un remboursement des fonds versés que s’il apporte la preuve que sont réunies les conditions de responsabilité du centre hospitalier.

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Presse médicale
Presse médicale
Presse médicale
Presse médicale
Presse médicale
Articles liés par le même flux
Presse médicale
PLFSS 2018 : les députés plancheront fin octobre
Il y a 33 minutes
What\'s Up Doc - Toute l\'actualité

Le Gouvernement doit déposer le PLFSS pour 2018 avant le 16 octobre. S'en suivront deux semaines de débat à l'Assemblée qui se termineront par le vote solennel des députés le mardi 31 octobre.

Actualité
Il y a 40 minutes
Le généraliste

Le nombre moyen de spermatozoïdes des hommes dans les pays occidentaux a chuté de moitié en quarante ans, selon une étude publiée mardi dans la revue spécialisée Human Reproduction Update. Entre 1973 et 2011, la concentra...

Actualité
Il y a 40 minutes
Le généraliste

Le laboratoire américain Mylan annonce avoir lancé mercredi en France un générique du traitement préventif contre le sida Truvada, après avoir obtenu l'autorisation de mise sur le marché de l'Agence Européenne des Médicame...

Actualité
Il y a 59 minutes
Institut de veille sanitaire

Points clés :

Une vague de chaleur déclenchant les niveaux de vigilance jaune et orange mentionnés dans le Plan National Canicule (PNC) a concerné 87 % de la population métropolitaine entre le 17 et le 25 juin 2017. Les impacts sur la santé constatés lors de cet épisode précoce soulignent l’importance de renforcer la prévention en milieu professionnel ainsi que chez les personnes âgées. Cette vague de chaleur a touché la région Hauts-de-France du 19 juin au 23 juin, avec :

  • Une situation météorologique atypique avec un épisode caniculaire plus précoce que celui de 2015, touchant tous les départements de la région.
  • Un nombre observé de décès légèrement au-delà de l’attendu (sans que cela soit significatif) pour la population générale toutes causes confondues, et dans les différentes classes d’âges. Par ailleurs, au niveau national, 7 décès ont été signalés chez les travailleurs. Les hypothèses pour expliquer ces particularités observées sur la mortalité sont : pour la classe d’âge des 15-64 ans et la population des t[...]
Actualité
Il y a 1 heures
Quotidien du médecin

Environ 4,7 millions d'Européens vivent avec l'hépatite B, et 3,9 millions souffrent d'une hépatite C chronique, selon les chiffres publiés par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) à la veille de la journée...

Actualité
Il y a 1 heures
Institut de veille sanitaire

Points clés

Une vague de chaleur déclenchant les niveaux de vigilance jaune et orange mentionnés dans le Plan national canicule (PNC) est survenue sur le territoire métropolitain entre le 17 et le 25 juin 2017.
Cette vague de chaleur a présenté des particularités sur le plan de ses caractéristiques environnementales et sur le plan de son impact sur la santé.

Cette vague de chaleur précoce a touché la région Île-de-France du 18 juin au 23 juin. La surveillance sanitaire menée sur cette période a mis en évidence :

  • un nombre observé de décès toutes causes confondues significativement supérieur à celui attendu au niveau régional pour les personnes tous âges confondus, et spécifiquement pou[...]