Presse médicale
Il y a 12 jours
Une cause rare d’hémorragie intra-alvéolaire

Publication date: September 2017
Source:Revue des Maladies Respiratoires, Volume 34, Issue 7
Author(s): B. Martignac, L. du Couedic, C. Marty
Un patient de 26 ans, sans antécédent notable, scaphandrier en cours de formation professionnelle, consulte aux urgences pour crachats hémoptoïques récidivants. Il a présenté un tableau de bronchite quelques semaines auparavant. Sa consommation en tabac est évaluée à 8 cigarettes par jour depuis l’âge de 16 ans. Il consomme du cannabis occasionnellement. L’angioscanner thoracique ne retrouve pas d’embolie pulmonaire mais l’analyse parenchymateuse met en évidence des plages en verre dépoli au niveau lingulaire et lobaire inférieur gauche, évocatrices d’hémorragie intra-alvéolaire (HIA) (Fig. 1). La fibroscopie bronchique objective la présence de sang au niveau de l’arbre bronchique gauche. Le lavage bronchoalvéolaire (LBA) confirme l’HIA. Les prélèvements bactériologiques sont négatifs.Concernant le bilan étiologique, un barotraumatisme est exclu, la dernière plongée datant de plus d’un mois. Il n’y a pas d’altération de l’état général ou de signes extrapulmonaires. La biologie standard est normale. La protéinurie des 24h est positive. Un bilan immunologique complet permet de mettre en évidence une positivité des anticorps anti-membrane basale glomérulaire (MBG). Les ANCA, anticorps antinucléaires, C3 et C4 sont négatifs. Un syndrome de Goodpasture à forme pulmonaire initiale est évoqué. La ponction biopsie rénale confirme le diagnostic malgré une fonction rénale conservée.Le syndrome de Goodpasture est une maladie rare (1 cas/million d’habitant par an) due à un désordre auto-immun [1]. Les syndromes de Goodpasture sont précipités par l’exposition aux t[...]

ScienceDirect
Découvrez plus sur le même flux
Articles liés par le même flux
Actualité
Il y a 10 secondes
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
Actualité
Il y a 10 secondes
APF ICM

La survie des prématurés s'améliore mais des progrès restent à faire. Par Eric Favereau, Libération, 30 août 2017.

      • Extrait : « Un des premiers constats est l'amélioration de la survie de ces enfants, notamment des grands prématurés, nés autour du sixième et septième mois de la grossesse », a pu expliquer Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste de l'Inserm, qui a coordonné l'étude. La survie d'un enfant né autour du sixième mois est ainsi passée de 80% il y a 20 ans à plus de 90% aujourd'hui. « Le deuxième constat concerne le développement et le devenir de ces enfants à l'âge de 2 ans. On observe qu'ils sont moins de 10% à développer un handicap moteur, type infirmité motrice cérébrale. Ces handicaps moteurs ont été réduits de moitié en vingt ans. La survie s'est améliorée mais la survie sans séquelle grave aussi. »

- Étude publiée (anglais) : Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks' gestation in France in 2011 : EPIPAGE-2 cohort study BMJ 2017 ; 358 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.j3448 (Published 16 August 2017) Cite this as : BMJ 2017 ;358:j3448.


Ressources :

  • Un article de février 2015 : Des progrès encourageants dans la prise en charge des prématurés www.faire-face.fr
Actualité
Il y a 9 minutes
ACFOS

DOSSIER NEUROPATHIES AUDITIVES INTRODUCTION GÉNÉRALE Monique Pouyat DYSSYNCHRONIE AUDITIVE CHEZ L’ENFANT Naïma Deggouj BASES DU TRAITEMENT DU SIGNAL : COMPARAISON ENTRE LA PROTHÈSE AUDITIVE ET L’IMPLANT COCHLÉAIRE Vincent Péan SPECTRE DES NEUROPATHIES AUDITIVES QUELLE STRATÉGIE POUR L’APPAREILLAGE ? Thierry Morlet PEP-AIR, UN OUTIL[...]

Actualité
Il y a 9 minutes
ACFOS

DOSSIER NEUROPATHIES AUDITIVES INTRODUCTION GÉNÉRALE Monique Pouyat DYSSYNCHRONIE AUDITIVE CHEZ L’ENFANT Naïma Deggouj BASES DU TRAITEMENT DU SIGNAL : COMPARAISON ENTRE LA PROTHÈSE AUDITIVE ET L’IMPLANT COCHLÉAIRE Vincent Péan SPECTRE DES NEUROPATHIES AUDITIVES QUELLE STRATÉGIE POUR L’APPAREILLAGE ? Thierry Morlet PEP-AIR, UN OUTIL[...]

Actualité
Il y a 9 minutes
ACFOS

DOSSIER NEUROPATHIES AUDITIVES INTRODUCTION GÉNÉRALE Monique Pouyat DYSSYNCHRONIE AUDITIVE CHEZ L’ENFANT Naïma Deggouj BASES DU TRAITEMENT DU SIGNAL : COMPARAISON ENTRE LA PROTHÈSE AUDITIVE ET L’IMPLANT COCHLÉAIRE Vincent Péan SPECTRE DES NEUROPATHIES AUDITIVES QUELLE STRATÉGIE POUR L’APPAREILLAGE ? Thierry Morlet PEP-AIR, UN OUTIL[...]

E-santé
Il y a 21 minutes
Blogue Internet et Santé

Selon Mme El Mabchour, nous sommes actuellement confrontés à un environnement qui nous encourage par la publicité à consommer des aliments transformés, il n’y a plus qu’à ouvrir le réfrigérateur pour manger. Ces changements dans le système alimentaire et dans l’environnement alimentaire provoquent une consommation de plus en plus importante de ces aliments. Ces aliments, ...

...Pour lire la suite, cliquez sur le titre de l'article...