Parents d’intention vs parents biologique : la fiction juridique créée par les commanditaires de GPA

PMA-GPA Interview Dans un arrêt du 29 novembre, la Cour de cassation a décidé de retranscrire la fil...

Lettre mensuelle - Décembre 2017

Langue Français Electronic monthly analysis letter pdf_file: lettre-genethique-204-bd.pdf Article gè...

La loi Veil, un moindre mal ?

IVG-IMG Tribune Dénaturée année après année, la loi Veil, qui a dépénalisé d’avortement en France, e...

« Jamais l’Europe n’a été aussi favorable à la vie »

IVG-IMG Interview Le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Nils Muiznieks, publi...

JIM.fr - Mises au point 20 Nov 2017 - 14:31

REPRISE pour le tolvaptan dans la polykystose rénale autosomique dominante

La polykystose rénale autosomique dominante (PRAD) est la quatrième cause d’insuffisance rénale chronique terminale chez l’adulte. Elle résulte de mutations affectant les gènes codant pour la polycystine 1 (PKD1) et la polycystine 2 (PKD2). Ces anomalies génétiques sont à l’origine d’une prolifération des cellules épithéliales des tubules contournés distaux et des tubules collecteurs, sous l’effet de la vasopressine. L’expression des cytokines pro-inflammatoires s’ajoute [...]

Lire la suite

Publications associées

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :
...ou pas !

En hausse

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :
...ou pas !